Une vidéo partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux affirme montrer des agriculteurs néerlandais lors d'une manifestation en août 2022 aux Pays-Bas contre un plan de réduction des émissions d'azote. Attention : cette vidéo remonte en réalité à 2015 et montre une manifestation d'agriculteurs européens à Bruxelles protestant contre l'effondrement du cours du lait et des viandes bovines et porcines.

Relayée depuis le 13 août sur les réseaux sociaux où elle a fait plusieurs centaines de milliers de vues, la vidéo, d'une cinquantaine de secondes, montre un tracteur projetant du foin sur des forces de l'ordre en tenues anti-émeute. Des bottes de foin sont ensuite incendiées sous l'oeil des caméras et photographes présents sur place.

"Des agriculteurs néerlandais ont tiré du foin et du fumier sur la police. Ils protestent depuis des mois contre les +lois vertes+ du gouvernement, qui exigent une forte réduction des émissions de protoxyde d'azote",  peut-on lire sur une publication Facebook.

RTL

"La lutte des agriculteurs néerlandais est toujours d'actualité aujourd'hui bien que nos chers merdias passent sous silence cet acte de bravoure", ajoute un autre internaute sur Twitter en relayant la même vidéo.

"Comment gérer le fascisme? Merci agriculteurs néerlandais", peut-on par ailleurs lire sur une publication Twitter en anglais diffusée le 15 août 2022 et partagée plus d'un millier de fois depuis. "Bienvenue au sein de la rébellion agricole aux Pays-Bas",  peut-on lire sur une autre relayée plus de 4.000 fois.

Attention : si des manifestations d'agriculteurs néerlandais ont effectivement eu lieu ces dernières semaines aux Pays-Bas, celle montrée dans cette vidéo ne s'inscrit pas dans ce cadre et s'est tenue le 7 septembre 2015 à Bruxelles dans le quartier Schuman qui abrite les institutions européennes.

Les bâtiments de l'exécutif européen, avec leur logo reconnaissable, apparaissent en effet très clairement à l'arrière plan de la vidéo à la 43ème seconde. Le rond-point Schuman est également visible à plusieurs reprises.

RTL

La manifestation de septembre 2015 avait été immortalisée par plusieurs agences de presse et médias. On peut retrouver notamment un article du quotidien Irish Times consacrée à cette manifestation accompagnée d'une photo de Reuters montrant la même scène visible dans la vidéo relayée ces derniers jours.

RTL

Un photographe de l'AFP était également sur place et a pu capturer la projection de foin en direction des forces anti-émeutes, avec en arrière-fond toujours le bâtiment de la Commission européenne.

RTL

Une vidéo d'Associated Press prise le 7 septembre 2015 permet également de montrer la manifestation sous d'autres angles.

La manifestation de septembre 2015, à laquelle plusieurs milliers de producteurs européens avaient participé, se tenait dans un contexte d'effondrement des cours du lait et de la viande porcine. Elle visait précisément à interpeller les ministres européens de l'Agriculture qui étaient ce jour-là réunis à Bruxelles dans le cadre d'un conseil extraordinaire  appelé à définir des mesures de soutien aux secteurs en difficulté.

La vidéo diffusée ces derniers jours sur les réseaux sociaux n'a donc pas été prise aux Pays-Bas ni cette année. Pour autant, des manifestations d'agriculteurs néerlandais ont toutefois bien eu lieu ces dernières semaines pour protester contre un plan de réduction des émissions d'azote.

Le plan gouvernemental en question prévoit de faire baisser les rejets d'azote jusqu'à 70% dans 131 zones clés, la plupart proches de réserves naturelles et de terres protégées, afin d'atteindre les objectifs environnementaux en 2030.

Le gouvernement néerlandais, qui vise à baisser de 50% les émissions d'azote d'ici 2030, a prévenu que des expropriations ne sont pas à exclure, une mesure très sensible qui alimente la fronde agricole.

Ce n'est pas la première fois que des vidéos de la manifestation de septembre 2015 à Bruxelles ressurgissent sur les réseaux sociaux et sont recyclées pour illustrer d'autres manifestations.

En août 2021, une vidéo avait notamment refait surface sur les réseaux sociaux où elle avait été, faussement, reliée à des manifestations anti-vaccin contre le Covid-19 en France, avant de faire l'objet d'un article de vérification de l'AFP Factuel.