Un véhicule électrique à l'origine de l'un des feux de forêt qui ravagent la Gironde? C'est ce qu'a affirmé la Première ministre Elisabeth Borne au micro de BFMTV le 15 juillet.

Des internautes se sont appuyés sur cette déclaration pour qualifier ces automobiles de dangereuses. Mais l'incendie de la Teste-de-Buch a été provoqué par une camionnette à moteur thermique tombée en panne et qui a pris feu, ont confirmé auprès de l'AFP le parquet de Bordeaux et les services de la ville. Contacté, Matignon a reconnu une "confusion" avec le fait que l'utilitaire avait eu un "problème électrique".

Alors que la Gironde est ravagée par de gigantesques incendies depuis le 12 juillet, les investigations se poursuivent sur les causes des sinistres.

RTL

Carte de Gironde montrant les zones parcourues par deux incendies dans le département depuis le 12 juillet, au 19 juillet à 9h30 ( AFP / Cléa PÉCULIER, Sophie RAMIS)

Le 18 juillet au soir, le parquet de Bordeaux a indiqué qu'un homme était en garde à vue pour son rôle présumé dans l'incendie de Landiras. Mais concernant celui de La Teste-de-Buch, près d'Arcachon, c'est "un accident ou une panne de camion (...) qui a pris feu et qui a provoqué l'incendie dans cette forêt ", a déclaré le 13 juillet lors d'un point presse Fabienne Buccio, la préfète de la Gironde .

Deux jours plus tard, la Première ministre Elisabeth Borne, au micro de BFMTV, a cette fois assuré que le véhicule incriminé serait électrique. "En l'occurrence, les incendies en Gironde, c’est une voiture électrique qui a pris feu", a-t-elle soutenu.

Immédiatement, un flot de critiques a ciblé les voitures électriques, avec des opposants fustigeant des batteries "dangereuses et susceptibles d'exploser".

"Elisabeth Borne confirme qu'une voiture électrique est à l'origine du feu qui embrase les alentours de la dune du Pilat en Gironde. On m'aurait donc menti sur le bienfait écolo du moteur électrique ?", écrit par exemple un internaute dans un tweet partagé plus de 2.100 fois depuis le 15 juillet.

"Quand tu penses que l'incendie de forêt en Gironde c'est à cause d'une voiture électrique dont la batterie a explosé, la voiture écolo qui crame plus de 4.000 hectares de forêt. bravo continuons comme ça", ironise une autre.

RTL

Capture d'écran prise le 19/07/2022 sur Twitter

RTL

( Juliette MANSOUR)

Comment a démarré l'incendie?

"Le 12 juillet dernier, un assistant technique d'un camping situé dans le secteur se dirigeait vers la déchetterie avec un véhicule Ford Tansit équipé d'une benne", a expliqué la procureure de Bordeaux Frédérique Porterie le 18 juillet dans un communiqué.

"Une panne subite affectait le véhicule, le conducteur descendait et s'apercevant que des flammes se développaient sous la benne. Il alertait immédiatement les pompiers mais le feu, hors de contrôle, se propageait rapidement (...) ces faits ne présentent pas de caractère criminel et s'inscrivent dans un contexte de délit involontaire", a-t-elle encore fait savoir.

Or, "il s'agit d'un véhicule à moteur thermique", a précisé le Parquet de Bordeaux à l'AFP, et non électrique.

C'est également ce qu'a déclaré le 18 juillet Stéphane Pelizzardi, directeur général des services de la Teste-de-Buch. "La première ministre s'est trompée, c'est bien un véhicule thermique d'un camping qui a eu un problème électrique de batterie qui a pris feu. Il s'est donc mis sur le bas-côté et a essayé d'appeler les pompiers mais son téléphone ne captait pas donc il est parti trouver une zone où il avait du réseau mais c'était trop tard", a-t-il indiqué à l'AFP.

"Il s'agissait d'un problème électrique sur un véhicule thermique donc il y a eu une petite confusion", a déclaré le cabinet d'Elisabeth Borne, contacté le 19 juillet par l'AFP.

Des journalistes de l'AFP se sont rendus sur place et ont pu filmer et prendre en photo le véhicule.

RTL

Capture d'écran de la vidéo AFP prise le 15 juillet 2022 ( Elodie Le Maou)

RTL

Le véhicule à l'origine de l'incendie de la Teste-de-Buch, le 13 juillet, près de Bordeaux ( AFP / THIBAUD MORITZ)

Ils rapportent que le camion qui a pris feu se déplaçait sur la piste 214, une route forestière qui relie Cazaux à la dune du Pilat, dans le bassin d'Arcachon.

A cet endroit, des particuliers ont filmé le départ du feu le 12 juillet. Le véhicule est visible, en flammes, sur le bas côté de la route.

"Ford France a pris connaissance de vidéos d'un véhicule utilitaire en feu, qui semble être un Ford Transit à moteur thermique", a indiqué le 19 juillet l'entreprise à l'AFP. Le constructeur automobile a assuré se tenir "à la disposition des autorités compétentes pour les aider dans leur enquête". 

Le véhicule est "inaccessible", a précisé la procureure de Bordeaux le 18 juillet, en soulignant qu'il sera placé sous scellé dès que l'accès au périmètre sera de nouveau autorisé.

Un examen technique a été programmé car "une expertise s'avère essentielle pour vérifier, notamment, l'état mécanique du véhicule et son état d'entretien avant le départ du sinistre", a-t-elle ajouté.

Evidemment les cas d'incendie de véhicules ne concernent pas que les modèles thermiques. Encore minoritaires, les véhicules électriques et hybrides, dont les batteries peuvent prendre feu plusieurs heures, voire plusieurs jours, après l'incident initial, peuvent faire l'objet d'idées reçues : il faut par exemple penser à couper le moteur puisque celui des véhicules électriques ne fait pas de bruit, ou lutter contre l'idée qu'il ne faut pas mettre d'eau sur les batteries.

Aux Etats-Unis, General Motors a conseillé l'été dernier aux propriétaires de certaines Chevrolet Bolt électriques de ne pas les garer à l'intérieur ni de les charger sans surveillance pendant la nuit, avant d'engager un rappel massif du modèle. Des défauts sur des batteries fabriqués par le groupe sud-coréen LG pouvaient, dans certaines circonstances, déclencher des départs de feu. General Motors a finalement dû suspendre la production de la Bolt pendant plusieurs mois.

L'agence américaine chargée de la sécurité routière a engagé en avril une procédure spécifique sur les batteries de LG, impliquées dans plusieurs rappels des marques Volkswagen, Chrysler (Stellantis), Hyundai, General Motors et Mercedes.

Des incendies qui se poursuivent

Alors que les gigantesques incendies continuent de sévir, 6.500 hectares ont été détruits à La Teste-de-Buch, près d'Arcachon, et 12.800 dans le secteur de Landiras, dans le sud du département, selon un dernier bilan de la préfecture le 19 juillet au matin, qui fait état d'une situation "défavorable".

Plus de 34.000 personnes, habitants ou vacanciers, ont dû quitter leur logement en raison de ces incendies qui ne sont "toujours pas fixés" mais n'ont pas fait de victime à ce stade.

Environ 2.000 sapeurs-pompiers, de toute la France, et d'importants moyens aériens comme 8 Canadairs et 2 Dash (qui sont également des bombardiers d'eau) sont mobilisés.

RTL

Un Canadair intervient pour tenter d'éteindre un feu de forêt près de la Dune du Pilat, à la La Teste-de-Buch, el 18 juillet 2022 ( AFP / THIBAUD MORITZ)

Au pied de la dune du Pilat, le feu a notamment emporté les cinq campings évacués de leurs 6.000 occupants le 13 juillet, dont celui de la Dune-Les Flots Bleus, immortalisé par les films "Camping".

Comme la Gironde et les Landes, le Lot-et-Garonne voisin a été placé en vigilance rouge "feux de forêt".