Une rentrée des classes, ça se prépare! Et pour agir pour l'environnement, il y a quelques conseils à suivre pour une rentrée plus écolo.

1. PAS D'ACHAT INUTILE

Avant de se lancer à l'assaut des rayons de fournitures, liste de la maîtresse en main, il convient de faire l'inventaire de ce qui est en notre possession: les crayons ne se sont pas usés en un an, la boite de peintures n'est pas vide, la trousse peut se laver...

Ouvrez vos tiroirs, videz les armoires: il y a surement un cahier à peine entamé qui traîne là, une règle encore droite ou une gomme qui efface toujours.

fourniture-scolaire-image-animee-0012

2. BIEN CHOISIR SES FOURNITURES

Dans la masse des fournitures proposées dans les magasins spécialisés, il faut résister à la tentation des franchises de marques types super-héros et autres princesses: ils sont généralement plus chers, fabriqués à l'autre bout de la terre, potentiellement avec des produits nocifs (il y a des pictogrammes (qui indiquent un risque d'inflammabilité ou d'irritation cutanée).

Privilégiez donc les fournitures sans plastique (des pochettes cartonnées, des règles en métal, des gommes à effacer sans coque) et recherchez les produits "verts" éco-labellisés, naturels, recyclables et sans emballage. On optera pour des crayons en bois (FSC ou PEFC), sans teinte et sans vernis, des feuilles et cahiers en papier recyclé.

3. LIVRES ET MANUELS

Plutôt que d'acheter tous les éléments de la liste des livres et manuels scolaires à la librairie, il faut privilégier les achats d'occasion ou de seconde main.

On en trouve sur internet, auprès des associations d'étudiants ou encore au traditionnel "Bicher Maart" où les élèves et étudiants vendent leur livres, manuels et matériels scolaires. Ce sera le 15 septembre à 11h sur la place d'Armes.

© AFP/Archives

Le gouvernement aide d'ailleurs cette démarche en offrant des bons pour acheter d’autres livres à hauteur de 50% de la valeur neuve des manuels non achetés dans la liste obligatoire où les livres sont de toute façon gratuits depuis la rentrée 2018..

4. BOIRE ET MANGER

Oublions les bouteilles en plastique et optons pour les gourdes. Ce n'est pas plus lourd, ni plus encombrant et on peut y mettre sa boisson préférée (de l'eau, c'est plus sain que du sirop). Les gourdes métalliques sont à privilégier face aux gourdes en plastique qui s'usent plus vite.

© Unsplash

Pour les grignotages du matin et de l'après-midi (certains les appellent "le dix-heures" et le "quatre-heures"), refusons les biscuits et gâteaux industriels préemballés pour choisir un fruit, une tartine à la confiture ou une tranche de cake maison qu'on glissera dans une lunch box (ou boîte à tartine, comme disent les Belges), avec une serviette en tissu plutôt qu'un papier jetable.

Pour aller plus loin, on peut remplacer les emballages en aluminium ou en cellophane par des "beeswrap", tissus imprégnés de cire d'abeille, faciles à réutiliser.

5. SUR LE TRAJET DE L'ECOLE

C'est aussi pour se rendre à l'école qu'on peut marquer la différence en prenant la résolution d'aller à l'école à pied, à vélo ou en trottinette quand on le peut ou de privilégier les transports en commun ou, au pire de partager les trajets en voiture entre plusieurs familles.

Plusieurs communes ont mis en place des plans (Schoulwee) ou des trajets balisés pour se rendre à pied à l'école ou à l'arrêt du bis de ramassage en toute sécurité, en vue d'une réduction du nombre de voitures autour du campus scolaire.