Sans même avaler une goutte d'alcool, vous pouvez développer une cirrhose du foie! La faute à notre consommation excessive de sodas, friandises et autres sucreries.

C'EST UNE VRAIE MALADIE

Des millions de personnes dans le monde sont atteintes de stéatose hépatique non alcoolique, autrement appelée "Nash", "Maladie du foie gras humain" ou, pour être plus clair, "Maladie du soda".

C'est en effet une maladie de la malbouffe. Sodas, confiseries, plats industriels... On le sait, manger trop sucré fait grossir. Mais l'excès de sucre "engraisse" aussi le foie, d'où ce surnom "maladie du foie gras". Si ce n'est pas traité, cela peut aboutir à une cirrhose du foie. Sans même avaler une goutte de vin, l'excès de sucre créé une inflammation du foie qui, couplée à d'autres facteurs de risques comme le diabète, l'hypertension, peut s'aggraver jusqu'au cancer du foie et au décès.

Et la maladie du soda porte bien son nom. Selon une étude publiée en 2015 dans Journal of Hepatology, un simple soda quotidien élève de 55% les risques de développer la maladie du foie gras chez les enfants!

SES SYMPTÔMES

Malheureusement, c'est une maladie silencieuse: tant qu'elle n'est pas grave, elle n'occasionne pas de symptômes particuliers, sinon de la fatigue. Ensuite, certains malades peuvent se plaindre d'une perte d'appétit, d'un malaise abdominal, d'une jaunisse, de pieds gonflés... Lorsque ces signes se font sentir, il est déjà souvent trop tard.

Quand cela empire, tous les problèmes débarquent en même temps, car le foie se détruit et aggrave les autres maladies. Pour la détecter, une prise de sang peut aider à poser un premier diagnostic, mais seule une biopsie du foie pourra établir un diagnostic sûr.

ELLE SE DÉCLARE DE PLUS EN PLUS TÔT

Partout dans le monde, le nombre de cas augmente. D'ici à 2020, la Nash pourrait même devenir la première cause de greffe du foie.

Aux États-Unis, plus de 30% des personnes ont le "foie gras", et 12% souffrent d'une Nash. La moyenne européenne de la Nash tourne autour de 8 à 10 %. Si elle se déclenche plus souvent chez les personnes diabétiques et obèses de 50 ans et plus, la Nash se déclenche de plus en plus tôt, y compris chez les enfants. Des enfants n'ayant même pas dix ans souffrent ainsi d'une cirrhose sans avoir bu une goutte d'alcool!

LA SANTÉ EST DANS L'ASSIETTE

Il n’y a pas de médicament aujourd’hui pour traiter cette maladie. Les conseils élémentaires sont préconisés: adopter une meilleure hygiène de vie, à travers une activité physique régulière et une alimentation équilibrée.

Pour aider votre foie, il faudra évidemment freiner sur les boissons sucrées, mais aussi sur les produits industriels riches en sucres et en additifs nocifs, ainsi que sur le pain blanc, les pâtes...

CINQ FAÇONS DE REMPLACER LE SUCRE

  • les épices: Cannelle, vanille, noix de muscade, étoile de badiane, mélange aux cinq épices... De même que les arômes naturels, les épices peuvent remplacer le sucre dans vos recettes grâce à leurs délicieux parfums.
  • Les boissons faites maison: thé glacé, citronnade, eau fruitée... Ces boissons sans sucres sont désaltérantes sans un gramme de sucre ajouté. Pensez également au kéfir de fruit, certes plus sucré, mais bien meilleur pour la santé que n'importe quel soda.
  • Le miel: oui, le miel peut sembler trop sucré. Mais parce qu'il a un pouvoir sucrant et un goût sucré supérieur à ceux du sucre. C'est à dire que 50 grammes de miel suffisent à remplacer 100 grammes de sucre blanc. Mais achetez du bon miel local, ainsi vous n'engraisserez pas les industriels du miel aux méthodes très douteuses...
  • Édulcorant naturel, le sirop d'agave est extrait des cactus poussant sur les sols volcaniques du Mexique. Son goût est neutre et son pouvoir sucrant est 3 fois supérieur à celui du sucre blanc.
  • La stevia: elle est extraite de plantes originaires d’Amérique du Sud. Son pouvoir sucrant est énorme: 300 fois supérieur à celui du sucre de table et peut s’utiliser aussi bien dans des recettes froides ou chaudes.

Évidemment, ces conseils ne sont que des pistes pour réduire votre consommation de sucre; discutez-en avec votre médecin!