Le Luxembourg est surnommé le pays des forêts... Or, il existe un parasite qui prolifère dans ce milieu boisé: la tique. Rappel sur les dangers de cette petite bestiole porteuse d'un gros risque sanitaire.

1- LES TIQUES, C'EST QUOI?

Les tiques sont des parasites apparentés aux araignées et acariens. Leur menu préféré? Le sang des animaux ou des humains. Elles séjournent donc là où elles peuvent trouver un hôte et se régaler: les feuillages, les hautes herbes, les sous-bois, les arbustes et les chemins ruraux en bordure de forêt.

Quand un animal ou un humain passe, elles s'y accrochent. Elles aspirent son sang pendant plusieurs jours (leur volume peut être multiplié par cinquante!). Une fois gorgées de sang, elles se laissent tomber sur le sol.

Les tiques sont actives de février à novembre. Elles sont plus nombreuses quand les hivers sont doux et les printemps sont humides. On observe plus de maladies transmises par les tiques au début de l'été et en automne.

2- LA MALADIE DE LYME

La piqûre ou morsure d’une tique peut transmettre plusieurs types de maladies à l’homme. La principale maladie, et la plus connue, est la maladie de Lyme (ou Borréliose).

Elle est due à une bactérie. Entre 2 et 30 jours après la piqûre par une tique infectée, une plaque rouge (érythème chronique migrant)apparaît à l’endroit de la piqûre. Au Luxembourg, près d’une centaine de cas suspects sont signalés tous les ans.

Si le diagnostic n’est pas fait, une deuxième et troisième phase de la maladie peuvent apparaître: douleurs articulaires, fièvre, problèmes cardiaques, troubles neurologiques. Si le diagnostic est posé à temps, l’infection peut être traitée par un antibiotique.

3-LA MÉNINGO-ENCÉPHALITE À TIQUES

La méningo-encéphalite à tiques ou FSME est causée par un virus provoquant une inflammation au niveau des méninges et du cerveau.

Chez 80% des personnes piquées, l’infection passe inaperçue. Dans 10-20% des cas, un tableau grippal apparaît, et dans 5 à 10% des cas on observe des signes neurologiques.

Au Luxembourg, aucun cas de FSME n’a encore été signalé. Les principaux territoires affectés se situent en Europe centrale et du Nord. Bon à savoir: il existe un vaccin efficace contre la méningo-encéphalite à tiques.

4-QUE FAIRE FACE AUX TIQUES?

(Plus de renseignements sur www.tiques.lu)

5- LES TIQUES ADORENT LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE!

Le cycle de vie des tiques dépend des conditions climatiques. Le réchauffement climatique et d’autres changements environnementaux, souvent liés à l'homme, ont contribué à l’expansion des tiques dans le monde. Les États-Unis font parti des pays les plus exposés. Selon l'Université de Carnegie Mellon, une hausse de 2 °C des températures devrait augmenter de 20 % le nombre de cas de Lyme aux États-Unis au milieu de ce siècle.

En Europe, les données publiées dans Eurosurveillance (2011) montrent jusqu’à 350 cas pour 100.000 habitants selon les pays. Ceux qui sont les plus touchés sont la Slovénie, l’Allemagne, l’Autriche et certains pays nordiques. Mais ces chiffres sous-estiment certainement la réalité, car dans la pratique tous les cas ne sont pas diagnostiqués, et il existe une polémique sur l'efficacité des outils de diagnostic, qui diffère selon certains pays.

Bref, au Grand-Duché comme ailleurs, la menace n'est pas à prendre à la légère. Pour votre santé comme celle de vos animaux de compagnie, prenez vos précautions avant chaque balade dans les endroits favorables aux tiques, et n'oubliez pas une scrupuleuse inspection après!