De nombreuses personnes télétravaillent désormais. Généralement avec un ordinateur portable fourni par l'employeur. Que peut-on faire et ne pas faire avec celui-ci ?

Aujourd’hui, plus que jamais les employés ont tendance à se faciliter la vie en concentrant leur vie professionnelle et leur vie privée sur un seul appareil. Il n’est pas évident d’utiliser deux smartphones ou d’attendre le soir pour répondre à des questions sur son email privé. C’est à la fois risqué pour vous et pour votre employeur.

D’abord et surtout parce que 2/3 des piratages informatiques en entreprise proviennent de négligences humaines provenant de l’intérieur de l’organisation. Plus vous utilisez votre ordinateur à des fins personnelles, plus vous faites courir un risque à votre entreprise de générer des portes entrées pour les hackers.

Ensuite, parce que votre employeur a potentiellement accès à tout ce que vous faites sur votre ordinateur professionnel.

Voici donc 6 recommandations:

1. NE PAS SAUVEGARDER SES MOTS DE PASSE

En cas de soupçons de faits illicites ou diffamatoires, de faits contraires aux bonnes mœurs ou susceptibles de porter atteinte à la dignité d’autrui ou encore pour protéger les intérêts économiques, commerciaux et financiers de l’entreprise votre employeur peut contrôler des échanges privés.

2. PAS DE "PERSO" SUR LA MESSAGERIE "PRO"

Ou les blagues politiquement incorrectes. Ceci pour les mêmes raisons que celles énoncées en 1.

3. ATTENTION AU WI-FI PUBLIC

Notamment celui du café du coin. En règle générale, ces réseaux ne sont pas sécurisés et on peut facilement aspirer vos échanges.

4. NE PAS EMPRUNTER CELUI D'UN COLLÈGUE

Pour accéder à vos emails, ou inversement. Ou laisser quelqu’un d’autre qu’un informaticien de votre entreprise accéder à distance à votre PC.

5. PAS DE DONNÉES "PERSO" SUR SON PC "PRO"

Si vous quittez l’entreprise, êtes remercié ou en cas de faillite, vous risquez de perdre ces données. Ou de voir votre PC repris sans pouvoir sauver ces données.

6. UN APPAREIL SEULEMENT POUR LE TRAVAIL

Si vous avez une activité complémentaire, un hobby prenant, ne travaillez pas sur l’ordinateur du bureau. Même si votre employeur est au courant, il pourrait se méprendre sur ce qui est fait pendant et après les heures de travail.