Sport

Allemagne: Gündogan veut continuer à jouer en sélection malgré la polémique

Sport
Le milieu de terrain allemand Ilkay Gündogan lors d'un match contre la Suède au Mondial, le 23 juin 2018 à Sotchi
© AFP/Archives

Contrairement à Mesut Özil qui a annoncé qu'il quittait la sélection allemande, Ilkay Gündogan a lui réaffirmé vendredi sa volonté de continuer à porter les couleurs de la Mannschaft, malgré la polémique déclenchée après les photos des deux joueurs en compagnie du président turc Tayyip Erdogan.

Interrogé à propos de son avenir par ses fans sur Instagram, Gündogan a déclaré rêver de "remporter la Ligue des champions et au moins un titre avec la sélection nationale" allemande.

Özil et Gündogan, d'origine turc mais nés en Allemagne, avaient été fortement critiqués après avoir posé à la mi-mai pour des photos avec le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan, alors en pleine campagne électorale. Sur le maillot qu'il lui avait offert, Gündogan avait écrit: "A mon président". Il avait ensuite été hué par le public lors de son match suivant et plusieurs personnalités politiques avaient conspué la démarche des deux hommes, les accusant de manquer de loyauté envers l'Allemagne.

Gündogan avait ensuite pris la parole pour expliquer que ces photos n'avaient aucune visée politique. Özil, qui avait gardé le silence face aux critiques et avait ensuite été rendu en partie responsable de l'élimination précoce de la Mannschaft lors du Mondial, a finalement annoncé fin juillet qu'il quittait la sélection allemande, évoquant le "racisme" et le "manque de respect" dont il s'estimait victime, déclenchant une nouvelle polémique.

Gündogan, 27 ans, rejoint ainsi Toni Kroos, 28 ans, et Sami Khedira, 31 ans, qui avaient également déclaré cette semaine vouloir continuer de jouer pour l'équipe d'Allemagne, et fait amende honorable pour l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial-2018.