Cyclisme

Du changement pour Liège-Bastogne-Liège et la Flèche Wallonne

Sport

Final chamboulé pour Liège-Bastogne-Liège: l'arrivée de la "Doyenne" des classiques cyclistes sera jugée le 28 avril au coeur de la cité liégeoise.

La ligne sera installée boulevard d'Avroy et non plus à Ans, sur les hauteurs de Liège comme c'était le cas depuis 1992.

Si la classique, typée grimpeurs/puncheurs, garde la même identité, le parcours long de 256 kilomètres a été revu en profondeur par les organisateurs (ASO). Entre autres changements, la côte de Saint-Nicolas, l'ultime difficulté répertoriée depuis plus de deux décennies, a été abandonnée.

"Les difficultés sont comme à l'accoutumée concentrées dans la deuxième moitié de course, avec neuf ascensions dans les 100 derniers kilomètres", a précisé ASO. "Le triptyque Wanne - Stockeu - Haute-Levée est reconstitué et pimenté par la côte de Mont le Soie".

Quant au final de cette 105e édition, il empruntera les côtes de la Redoute et des Forges avant celle de la Roche-aux-Faucons, la dernière montée située à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée.

Pour sa part, la cadette de la "Doyenne", la Flèche Wallonne, qui sera courue le 24 avril, partira d'Ans et arrivera comme à l'habitude au sommet du mur de Huy (195,5 km).

La version dames (22e édition) s'élancera de Huy, mais pour la première fois en bas du mur, pour un parcours de 118,5 kilomètres. Quatre jours plus tard, le 28 avril, la troisième édition de Liège-Bastogne-Liège présentera cinq ascensions (Wanne, Brume, la Vecquée, la Redoute, la Rocheu-aux-Faucons) pour rejoindre après 138,5 kilomètres Liège, comme la course messieurs.

Avant Ans, l'arrivée de la Doyenne était fixée à Liège. Jusque dans les années 1980, elle était jugée boulevard de la Sauvenière, dans le prolongement du boulevard d'Avroy.