Rencontre Bettel-Barnier

L'UE doit se préparer intensivement à un Brexit non réglementé

Luxembourg
© Pierre Jans / RTL Radio Lëtzebuerg

C'est ce qu'a annoncé le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier lundi après une entrevue avec le Premier ministre Xavier Bettel.

Il reste encore 46 jours. Tous les scénarios sont encore possibles, c'est pourquoi il faut se préparer et prendre toutes les mesures d'urgence nécessaires.

Le Royaume Uni est le seul responsable du Brexit. La date de sortie de l'Union Européenne, le 29 mars, a elle-même été choisie par Theresa May nous rappelle Michel Barnier. L'UE s'attend donc qu'une décision se prenne à Londres. L'accord qui avait été négocié en novembre avec le gouvernement de Theresa May reste la meilleure solution toujours selon Michel Barnier pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE.
En outre, cet accord préserverait les valeurs fondamentales de l'Union européenne: l'intégrité du marché intérieur et l'autonomie décisionnelle.

L'idée derrière le "backstop" est celle d'une assurance. Il s'agit avant tout de garantir la paix lorsqu'il est question de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord. Cela concerne également le marché intérieur de l'UE qu'il convient de protéger, à savoir pouvoir contrôler et garantir les produits qui venait autrefois d'Irlande du Nord en Irlande.

Jusque là, Michel Barnier n'aurait pas encore de demande de Londres afin de repousser la date du Brexit.
Si c'était le cas, il appartiendrait aux gouvernements des États membres de l'UE de décider.

L'Union est également disposée à poursuivre un partenariat ambitieux avec le Royaume-Uni, si et seulement si il y a bien la volonté du gouvernement britannique.

Le Premier ministre Xavier Bettel a souligné que les hommes politiques britanniques qui prônent le Brexit (appelés les "Brexiteers") n'avaient plus de véritables arguments et qu'ils manquaient de courage pour effectuer un "people's vote", c'est-à-dire laisser la chance aux citoyens de décider par un nouveau référendum. Xavier Bettel rajoute que "le Brexit n'était pas notre choix et que ce n'est pas notre responsabilité".

Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.