Europe

Migrants bloqués en Méditerranée: le Luxembourg en accueillera plusieurs

Europe
Des migrants secourus en Méditerranée sont transférés du Sea Watch 3 sur une vedette de la marine maltaise pour rejoindre le port de La Valette et pouvoir débarquer
© AFP

Les 49 migrants bloqués pour certains depuis plus de deux semaines sur deux navires d'ONG allemandes ont débarqué mercredi à Malte après un accord pour les répartir dans huit autres pays européens, dont le Luxembourg.

"C'est fini !" : sur le navire de l'ONG Sea-Watch, les 32 migrants qui avaient été secourus le 22 décembre ont crié, pleuré, chanté et embrassé les sauveteurs lorsqu'ils ont appris qu'ils allaient enfin pouvoir rejoindre la terre, selon un correspondant de l'AFP à bord.

Dans une ambiance festive, ils ont rassemblé leurs quelques affaires dans des sacs poubelles. "Je suis content, cela fait plaisir, merci vraiment l'Europe, merci", a déclaré l'un d'eux.

Ces migrants et les 17 autres migrants secourus le 29 décembre par l'ONG Sea-Eye ont ensuite été transférés sur une vedette de la marine maltaise, qui les a conduits au port militaire de La Valette, d'où ils sont rapidement partis en bus vers un centre d'accueil.

Des migrants à bord du Sea Watch 3 apprennent le 9 janvier 2019 au large de Malte qu'ils vont être autorisés à débarquer sur l'île© AFP
Les deux navires de Sea-Watch et Sea-Eye avaient été autorisés il y a une semaine à s'abriter du mauvais temps dans les eaux maltaises, mais l'accord en vue d'un débarquement des migrants a pris du temps parce que Malte exigeait d'y inclure 249 autres migrants que ce tout petit pays méditerranéen avait secourus et accueillis ces derniers jours.

Finalement, près de 180 personnes seront réparties entre l'Allemagne et la France, qui en accueilleront chacun 60, mais aussi le Portugal, l'Irlande, la Roumanie, le Luxembourg, les Pays-Bas et l'Italie.

Parallèlement, 44 Bangladais du groupe déjà présent à Malte seront renvoyés dans leur pays, La Valette estimant qu'ils n'ont pas de motif pour y demander l'asile. Au final, 78 des migrants du premier groupe resteront à Malte, le plus petit pays de l'UE avec 450.000 habitants.

Un migrant tenant un bébé regarde la côte maltaise depuis le pont du Sea Watch 3, le 9 janvier 2019© AFP