par
International

Angleterre: Arsenal s'effondre à West Bromwich

International
Le défenseur de West Bromwich Craig Dawson (2g) auteur d'un doublé face à Arsenal, le 18 mars 2017 à West Bromwich
© AFP

Arsenal s'est effondré à West Bromwich (3-1) et risque désormais d'être distancé dans la course aux quatre places qualificatives pour la Ligue des champions, samedi en ouverture de la 29e journée de la Premier League.

Au classement, les "Gunners" (5e avec 50 pts) font une très mauvaise opération: ils pourraient être dépassés par Manchester United (6e avec 49 pts) dimanche en cas de victoire des "Red Devils" à Middlesbrough. Ils pourraient même être doublés dès samedi par Everton (7e avec 47 pts) en cas de large succès des Toffees contre Hull.

Les Londoniens, qui visent une 19e qualification consécutive pour la C1, restent donc à cinq longueurs de la 4e place occupée par Liverpool (55 pts), en déplacement à Manchester City dimanche en clôture de la journée.

"C'est très inquiétant parce que nous ne sommes pas habitués à ça", a réagi Arsène Wenger sur Sky Sports. "Nous avons une énorme tâche devant nous pour rebondir. Nous devons nous améliorer. Nous avons de gros matches à venir. Nous devons partir (pendant la trêve internationale, NDLR), nous remettre et bien nous préparer pour la fin de la saison."

Rien n'a marché pour les hommes de Wenger. Ils ont même perdu leur gardien Cech, blessé à une jambe sur une passe anodine en fin de première période, et Alexis Sanchez, touché à une cheville.

-'Wenger Dehors'-

L'ambiance qui règne autour du club londonien et de son manager en fin de contrat à la fin de la saison a été résumée avant même le coup d'envoi.

Deux avions tirant des bannières "anti" et "pro" Wenger ont survolé le stade de "WBA". L'une réclamant un départ, "NO CONTRACT #WENGER OUT" ("Pas de contrat #WengerDehors"), l'autre espérant une prolongation, "IN ARSENE WE TRUST #RESPECTAW" ("Nous croyons en Arsène #RespectAW").

Ce match a été dans la droite ligne des sorties des dernières semaines: Arsenal a été en effet battu lors de quatre des cinq dernières journées de championnat et a fait naufrage à deux reprises (5-1, 5-1) contre le Bayern Munich en huitième de finale de la C1.

Les "Baggies" ont ouvert la marque dès le début du match sur corner. Passifs, les "Gunners" ont laissé Dawson prendre le ballon de la tête (1-0, 12e).

Mais les locaux se rendaient aussi coupables d'une faute de marquage quelques instants plus tard en laissant seul Alexis Sanchez (1-1, 15e).

Les joueurs des Midlands repassaient devant grâce à Robson-Kanu, qui remettait du pointu un ballon en cloche mal renvoyé par Ospina, entré à la place de Cech (2-1, 55e).

Et puis, véritable symbole des lacunes londoniennes, Dawson inscrivait un doublé, sur une copie conforme du premier but (3-1, 75e).

Ou pour le mettre dans la bouche de Thierry Henry, analyste sur Sky Sports: "Ils n'ont jamais montré le désir et l'engagement requis pour gagner un match de Premier League."