4 dons d'organes en 2014

7ième Marathon Indoor Cycling pour le don d'organes

Luxembourg

En 2014, il y a eu seulement quatre dons au Luxembourg, un bilan très peu enthousiasmant.

Il n'y a pas de liste officielle au Luxembourg, mais en moyenne 60 à 65 personnes attendent un organe à tout moment. C'est pourquoi il faut davantage sensibiliser le public.

La loi prévoit qu'en principe toute personne chez laquelle la mort cérébrale a été constatée devient automatiquement candidate au don d'organe, à condition qu'il n'y ait pas de refus médical dû par exemple à une maladie. Ensuite, la famille est contactée pour lui demander son avis, et dans 46% des cas il y a eu un refus familial dans les dernières années.

Selon Jorge de Seousa, le coordinateur de transplantation national, la diminution des dons d'organes est due aux gens. Ils se posent beaucoup de questions et ne savent pas comment cela fonctionne. Il y a un manque d'information.

Pour cette raison, l'Association Luxembourg Transplant veut davantage sensibiliser le public par le biais de conférences, réunions et présentations dans des grandes surfaces. La journée mondiale du don d'organes est le rendez-vous principal chaque année. 

Dimanche, pour la 7e édition de cette journée mondiale du don d'organes, un marathon de spinning a eu lieu à la LuxExpo dans ce contexte.

La princesse Claire était également présente.

« Un seul donneur peut sauver plusieurs vies. Alors devenons donneurs de Vie ! »
Lydia Mutsch a inauguré le « 7ième Marathon Indoor Cycling » en faveur du Don d’Organes

À l’occasion de la Journée mondiale du Don d’Organes, qui est célébrée le 17 octobre 2015, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a inauguré le «7ièmeMarathon d’Indoor Cycling » organisé par Luxembourg-Transplant. 
Tous les jours, des personnes souffrant d’une maladie grave ont besoin d’une greffe d’organe urgente. Cependant, il existe actuellement une grande pénurie d’organes. L’attente pour un organe compatible peut parfois s’étendre sur plusieurs années. Aujourd’hui, en Europe, plus de 50.000 personnes sont sur les listes d’attente pour une greffe d’organe. Chaque jour, 12 d’entre elles décèdent, faute d’organe disponible. Pour venir en aide à ces personnes, il est important de prendre une décision au sujet du don d’organes.  
 
Le don d’organes, une question vitale
De nombreuses personnes au Grand-Duché, hommes, femmes, enfants, jeunes ou moins jeunes, sont atteintes de maladies pour lesquelles il n’existe pas encore de traitements efficaces permettant de les guérir. Au stade terminal, quand ces maladies affectent des organes vitaux comme le cœur, les poumons, le foie, les reins, le pancréas ou les intestins, la vie de ces personnes ne tient plus qu’à un fil : la greffe d’un organe sain. 
Selon les statistiques d’Eurotransplant, organisation gérant les dons et les transplantations d’organes en Europe, 14.928 personnes étaient inscrites en 2014 sur les différentes listes d’attente de transplantation; parmi elles, seules 7.194 ont pu être transplantées.
« Au Luxembourg comme ailleurs, le nombre d'organes disponibles ne suffit pas pour répondre aux besoins des malades en attente d'une transplantation d'organe », a expliqué la ministre. Neuf explantations d'organes ont pu être réalisées au Luxembourg en 2008, aucune en 2009, trois en 2010, neuf en 2011, quatre en 2012, huit en 2013 et 4 en 2014. Malgré cela, il y a environ 65 malades chaque année sur la liste d'attente pour une greffe au Grand-Duché. Plus ou moins un tiers de ces patients sont greffés par an. Chaque année un nombre croissant de personnes décèdent, faute d'avoir pu être transplantées à temps. Nous pouvons donc parler de pénurie de donneurs d'organes en Europe et au Luxembourg. 
Luxembourg-Transplant fait partie du réseau européen Eurotransplant, qui regroupe aussi l'Autriche, la Belgique, la Croatie, l'Allemagne, la Hongrie, les Pays-Bas et la Slovénie. C’est l’association qui coordonne les activités de transplantation et de prélèvement au Luxembourg.
 
Prenez position, parlez-en à votre famille et à votre entourage !
 
Même si une grande partie de la population luxembourgeoise se déclare favorable au don d’organes, seulement une minorité de personnes portent une carte de donneur d’organes sur elles, ceci malgré notre législation qui est basée sur le consentement présumé, et malgré de nombreuses campagnes d’information et de sensibilisation à ce sujet auprès de la population.
« L’inscription de sa volonté sur la petite carte de donneur d’organes appelée « passeport de vie » facilitera le travail des équipes médicales et soignantes, sachant que la procédure de prélèvement et de transplantation d’un organe est une opération délicate et souvent une course contre la montre », a insisté Lydia Mutsch.
Manifester sa position du temps de son vivant soulagera, en cas de décès inopiné, ceux qu’on aime d’une lourde charge émotionnelle dans une situation difficile et souvent inattendue. 
 
Application pour le don d’organe : un petit clic qui peut sauver une vie !
 
Pour soutenir la prise de position personnelle sur ce sujet important, le ministère de la Santé introduit une nouvelle application pour Smartphone, qui a été développée avec le soutien de Post Luxembourg.

L’application appelée « Passeport de Vie » permettra en quelques clics d’enregistrer son choix personnel quant à sa décision de devenir donneur d’organes, et de commander sa carte à toujours garder sur soi ! Cette application donnera également la possibilité d’en informer ses proches en toute confidentialité, et même de partager sa décision sur les réseaux sociaux, afin d’encourager son entourage à faire de même. 
 
L’application « Passeport de Vie » est disponible sur iPhone et Android. 
 
Le don d’organes est un acte de générosité et de solidarité qui sauve des vies !
 
Afin que chacun puisse s’informer sur le don d’organes et prendre sa décision, le ministère de la Santé, en collaboration avec Luxembourg-Transplant, met à disposition du public un dépliant d’informations sur le sujet, ainsi que la carte de donneur d’organes (en plastique, format carte bancaire). Vous pouvez les commander par téléphone (Direction de la Santé, tél. 247 85569) ou via le site internet www.dondorganes.lu, où vous trouverez de nombreuses réponses aux questions les plus fréquentes relatives au don d’organes. 
 
Communiqué par le ministère de la Santé