Gonorrhée, syphilis, chlamydia...

Comment se protéger des IST?

Luxembourg
© Pixabay/Image d'illustration

Chaque année, des voyageurs ramènent des souvenirs désagréables ou même dangereux de leurs vacances. Le Ministère de la Santé souligne le besoin de prendre des précautions contre les IST.

Si les infections sexuellement transmissibles (IST) ne sont pas uniquement un sujet pour les voyageurs, les rencontres spontanées à l'étranger sont souvent à l'origine d'une infection. 

Aussi les jeunes sont plus concernées, avec les deux tiers des infections constatées chez les moins de 25 ans. Malgré les efforts de prévention partout dans le monde, les IST sont en nette progression, d'où l'intérêt d'une nouvelle campagne de sensibilisation.

DES CONSÉQUENCES GRAVES
Comme le note le communiqué du ministère: "Même si la plupart des IST provoquent peu ou pas de symptômes directement visibles, une personne peut être infectée et/ou contagieuse sans le savoir. Les IST peuvent avoir des conséquences graves pour la santé (infertilité dans le cas des infections à chlamydias, cancers suite à une infection au papillomavirus humain (HPV), sida suite à une infection à VIH), si elles ne sont pas reconnues à temps et traitées."

L'utilisation systématique du préservatif s'impose donc, et en cas de rapports non-protégés, le dépistage fait partie des bonnes pratiques. En cas de symptômes, quels qu'ils soient, il faut consulter un médecin, "et non pas s'auto-traiter avec des restes de médicaments ou de crèmes trouvés à domicile", note la docteur Simone Steil du ministère. Il ne faut pas se gêner pour en parler à un médecin, et aussi rappeler à son partenaire de se faire dépister voire traiter le cas échéant.

Si le ministère ne dispose pas de chiffres à l'heure actuelle, ceci changera dans un futur proche: une nouvelle loi entrée en vigueur le mois dernier oblige désormais médecins et laboratoires à envoyer des statistiques sur tout un tas d'infections au ministère, y compris sur les IST.

PDF: la brochure en français

LES 5 CONSEILS DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ

Des gestes simples pour se protéger et éviter la transmission

Les infections sexuellement transmissibles (IST) ne sont pas une fatalité et des traitements existent. Des gestes simples permettent de les éviter et de stopper leur transmission.

1. Utilisez un préservatif pour chaque rapport sexuel et avec chaque nouveau partenaire dont vous ne connaissez pas le statut sérologique.
2. Faites un dépistage des IST et du VIH de manière régulière si vous avez plusieurs partenaires.
3. Faites un dépistage des IST et du VIH si vous souhaitez arrêter le préservatif avec un partenaire régulier.
4. Prenez toujours jusqu'au bout les traitements prescrits par votre médecin.
5. Prévenez votre ou vos partenaire(s) afin qu'il(s) ou elle(s) puisse(nt) également se faire dépister et traiter le cas échéant.

Lien(s) utile(s)
www.sante.lu
http://www.who.int/topics/sexually_transmitted_infections/fr/