Violences à Gaza

Après ses propos chocs, l'ambassadrice d'Israël convoquée par Jean Asselborn

Luxembourg
Jean Asselborn "condamne fortement l’usage disproportionné de la force contre des civils" à Gaza.
© RTL

Alors que plus de 50 civils ont perdu la vie le 14 mai sur la bande de Gaza, le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn a convoqué à Luxembourg l'ambassadrice d'Israël.

Lundi 14 mai, en marge de l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis a Jérusalem, des affrontements entre des palestiniens et l'armée israélienne ont fait 59 morts, dont huit mineurs, sur la bande de Gaza, à la frontière avec Israël.

Sur la RTBF, l'ambassadrice d'Israël pour la Belgique et le Luxembourg, Simona Frankel, a estimé que tous les Palestiniens tués étaient tous "des terroristes".

Une déclaration qui passe très mal alors que les militaires israéliens ont répliqué par des tirs létaux contre des manifestants qui se sont attaqués à la barrière de sécurité entre les deux territoires et ont lancé des pierres en direction des soldats.

Déjà convoquée par le ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders, l'ambassadrice devra aussi expliquer ses propos face à Jean Asselborn et revenir sur l'"usage disproportionné de la force contre des civils palestiniens". Son ministère précise encore que "le Luxembourg condamne fortement" ces incidents, parle de "violences inacceptables" et a lancé un appel au calme.