Course contre le cancer du sein samedi matin

Daniela Pfaltz : "Le cancer a coupé ma vie en deux"

Luxembourg
Daniela Pfaltz, vice-présidente de l'ASBL Europa Donna Luxembourg.
© Thomas Toussaint / RTL

Daniela Pfaltz, vice-présidence de l'ASBL Europa Donna Luxembourg, a vaincu un cancer du sein il y a trois ans. Elle nous raconte comment elle veut aider les autres femmes concernées.

Malade. Ce n'est plus son cas depuis trois ans, pourtant c'est invariablement ce qui a marqué la vie de Daniela Pfaltz. Aujourd'hui vice-présidente de l'ASBL Europa Donna Luxembourg, elle fait partie de ces femmes qui ont vaincu le cancer.

Alors que plus de 2000 participants ont pris part à la Broschtkriibslaf (la course contre le cancer du sein, NDLR) samedi matin, Daniela nous livre son témoignage "pour aider les autres".

C'ÉTAIT UN SOIR DE...
"Mon "histoire cancer", si je peux dire ça, a commencé à l'été 2013. C'était presque par hasard, j'ai découvert un noeud, une grosseur dans mon sein", nous explique-t-elle, les mains serrées autour de son cappuccino.

Jamais réellement suivie pour ce type d'affection, Daniela ne "s'attendait pas du tout" à découvrir sa maladie ce vendredi soir du mois d'août. Ça ne l'a pas empêché de foncer chez son médecin. "Il m'a prise très au sérieux et en quinze jours, j'avais mon diagnostic." Tout s'est passé très vite mais Daniela s'estime chanceuse : le plus cruel dans la maladie, c'est l'attente. C'est à ce moment que la peur et les doutes surviennent.

"Juste avant l'opération, je me suis demandé si mes seins allaient être encore là" révèle-t-elle. Et au réveil, "ils sont encore là", nous raconte-t-elle en souriant. C'est d'ailleurs son médecin qui l'a opérée. Puis la chimiothérapie et la radiothérapie ont suivi. Des étapes dures qui, en un an, lui ont permis de se débarrasser de son cancer.



POURQUOI IL NE FAUT PAS RESTER SEULE
Au cours de son combat, Daniela a compris que "chaque personne, chaque diagnostic, chaque corps sera différent. Et finalement, chaque femme devra chercher son propre chemin durant cette expérience."

Plutôt que de vouloir s'en sortir par soi-même, mieux vaut demander de l'aide. C'est à ça que sert l'association Europa Donna Luxembourg. Discuter avec d'autres personnes touchées, avec leurs proches, obtenir des conseils pour affronter la partie administrative du combat. Quels sont les remboursements existants ? Comment gérer avec le travail ? Quels sont les droits des malades ?

Il y a d'autres moments où la présence et l'expérience sont importantes. "Quand vos cheveux tombent, quand vous fatiguez, quand vous perdez ou prenez du poids à cause du traitement..." Pour s'en sortir, Daniela a eu le besoin de parler de sa maladie. Elle a ouvert un blog, a démarré de nouvelles activités comme la photographie. Elle a surtout changé de vie.

Un des flyers de l'association Europa Donna Luxembourg. © Europa Donna Luxembourg

"CET ÉVÉNEMENT A COUPÉ MA VIE EN DEUX"
"Oui, la vie va continuer". Trois ans après avoir vaincu le cancer, Daniela est toujours suivie par les médecins. Mais elle se sent "beaucoup plus présente" qu'auparavant. "Je me souviens, il y a huit ou dix ans, je me mettais une pression énorme. Je voulais tout réussir, être tout le temps parfaite. Mais je ne suis pas une machine" s'est-elle rendue compte en prenant du recul. Il suffit de "s'écouter plus" et "éviter le stress inutile". Ne pas s'en demander trop et écouter son corps. "Rien que ça, ça fait du bien."

Aujourd'hui, Daniela a repris le travail. Elle a retrouvé sa vie sociale. Elle n'a pas retrouvé son quotidien. "Cet événement a coupé ma vie en deux" assure-t-elle. Et sa nouvelle vie est différente.

Pourtant, elle a eu envie d'être "comme avant", mais elle sait qu'elle n'a plus la même énergie, plus la même force. "C'est comme ça, il faut l'accepter." C'est ce qu'elle dit à tous ceux qui, comme elle, ne veulent pas s'arrêter au statut de "malade".

ET AU LUXEMBOURG ?
Chaque année, près de 450 femmes sont touchées par le cancer du sein au Grand-Duché. Pour offrir aux malades de meilleures chances de lutter, le ministère de la Santé a développé un plan cancer pour les années 2014-2018. C'est aussi grâce à des événements clés comme la Broschtkriibslaf et Octobre Rose que la prévention est mise en avant.

Parce qu'il est impossible d'évoquer tous les aspects de la maladie dans un seul article, n'hésitez pas à consulter le site Internet de l'association Europa Donna Luxembourg si vous souhaitez en savoir plus.