En direct

On fait le point sur la fusillade

France
France
© AFP

Nous vous proposons un direct concernant l'attentat sur les Champs-Elysées.

Des policiers ont été visés par des tirs vers 21h à Paris, sur les Champs-Elysées. Un assaillant a été abattu. L'Etat islamique a revendiqué la fusillade.

Un avis de recherche visant un homme signalé par les services belges "est parvenu aux services français, hier", a déclaré vendredi matin le porte-parole du ministère de l'Intérieur sans confirmer avec certitude un lien avec l'attentat d'hier soir sur les Champs-Elysées. Vers 9h30, on a appris qu'il s'était présenté à un commissariat d'Anvers.

RAPPEL 
Il ressort des premières constatations que l'individu abattu visait spécifiquement un fourgon de police, explique Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur. D'après le responsable du Syndicat Alliance-Police Paris, l'assaillant abattu était armé d'une kalachnikov.

L'assaillant présumé était visé par une enquête antiterroriste, explique à l'AFP une source proche de l'enquête. Une perquisition était en cours jeudi soir en Seine-et-Marne au domicile de cet homme, le propriétaire de la carte grise du véhicule laissé sur place.

Vers 23h30, l'organe de propagande de l'Etat islamique a indiqué que l'organisation islamique revendiquait cette fusillade : "L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique." Pourtant, d'après des sources proches de l'enquête, l'assaillant est un Français de 39 ans et faisait l'objet d'une enquête antiterroriste.