Tinder

Tous égaux sur les applications de rencontres?

Tech World
© afp

Selon Techcrunch, la célèbre société qui crée des couples sur smartphone proposerait un service "spécial" à certains de ses membres... voici comment.

L'application aux 9.6 millions d'utilisateurs actifs et 1.4 milliard de glissements de photos quotidiens a quelques secrets pour augmenter les chances de tomber sur un profil qui correspond aux attentes de chacun. Il existe en effet un indice de "désirabilité" secret que les responsables ne dévoilent que très rarement et qui consiste en un chiffre qui reprend toutes les données collectées pendant la durée d'utilisation. En interne, ils appellent cela le "score Elo", un peu comme aux échecs. Il sert à faire remonter les scores de compatibilité en n'opposant que des profils similaires. Une certaine manière de "classer" les utilisateurs en fonction de leur sex-appeal.

Pour celles et ceux qui font partie des chanceux du haut du classement, Tinder aurait même un service spécial afin de les préserver de tomber sur des profils peu intéressants, de gagner du temps et donc de rencontrer plus rapidement les bonnes personnes. Ce service s'appellerait "Select" et ne serait proposé qu'à certaines personnes. Cette possibilité n'est pas vraiment neuve car d'autres services proposent déjà un réseau réservé à une certaine classe de la société.



La nouveauté serait dans le cas de Tinder un service secret et caché réservé à ceux dont le score interne est bien au dessus de la moyenne: grands patrons, mannequins, stars en tous genres et autres personnes dont l'influence fait monter les points de désirabilité.

Selon Techcrunch toujours, l'application de rencontres aurait invité certaines personnes à profiter de ce service VIP. Parmi elles, quelques rares utilisateurs auraient la chance d'en inviter d'autres sans que ceux-ci ne puissent faire de même. Un cercle très restreint donc mais déjà bien fréquenté d'après plusieurs témoignages.

Les responsables de Tinder n'ont pas souhaité commenter cette information qui avance que ce service serait déjà disponible sur l'application depuis plus de six mois. Un "S" bleu permettrait de passer du mode "normal" pour tout le monde à une version plus select (comme son nom l'indique) en toute discrétion.

En attendant la confirmation de cette option plutôt spéciale, certains analystes du monde moderne se posent la question de savoir si ces applications populaires ne proposent pas une société de classes, même dans un monde virtuel où finalement, tout le monde peut se faire passer pour n'importe qui.