Dossier Luxtram

Ce que l'on sait, ce que l'on ne sait pas

Luxembourg
Luxembourg
© Luxtram

Au Luxembourg, le tramway, c'est un sujet qui fait beaucoup jaser. C'est pourquoi nous vous proposons un dossier récapitulatif sur le futur tram.

Si l'on en croit le site internet de Luxtram, le projet est né en juin 2005 avec la création d'un groupe de travail du nom de "extension du réseau ferré dans la Ville de Luxembourg".

11 ANNÉES D'ATTENTE

Le concept du tram a formellement été introduit au Conseil de Gouvernement le 10 mars 2006 qui lui a donné un avis favorable. C'était ensuite au tour du Conseil Communal de la Ville de Luxembourg d'intervenir qui s'est également montré favorable au projet.

Il a ensuite fallu que la Chambre des Députés confirme le projet en avril 2006 pour que tout se mette en marche. Cependant, la première réunion publique n'a eu lieu que six années plus tard au Tramsschap, à Luxembourg-Ville. 

Une longue attente qui a tout de même lancé les votes de financement, la création de Luxtam S.A. , les travaux de préparation et enfin, la pose de la première pierre du Neien Tramsschapp en septembre 2015. Le premier rail a été soudé en août 2016.

OÙ EN EST-ON?  

Selon le planning publié sur le site du ministère du Développement durable et des Infrastructures, la mise en service de la ligne entre Luxexpo et le Pont Rouge devrait être la prochaine étape, fin 2017. Les travaux devront cependant être achevés et des essais réalisés avant d'en arriver là. 

Des "marches à blanc" auront lieu avant la mise en service du tronçon Pont Rouge-Luxexpo. Celles-ci permettront aux futurs conducteurs de se familiariser avec le tracé et de se former à leur poste. Aucun passager ne sera admis durant cette période d'essais. 

Ce seront ensuite quatre années de travaux supplémentaires pour arriver au terme du chantier Luxtram. Le tram reliera alors la Cloche d'Or au Findel en passant par le Pont Rouge et la Luxexpo. De nombreux arrêts seront évidemment desservis entre ces destinations phares.
© Ministère du Développement durable et des Infrastructures


QUE SAIT ON VRAIMENT?


Alors, concrètement, qu'est ce qui a été confirmé ? Commençons avec quelques chiffres-clés : le tramway pourra transporter jusqu'à 450 personnes avec une fréquence de passage qui oscillera entre 3 et 5 minutes. Il devrait être en mesure de transporter jusqu'à 10.000 personnes par heure et par sens

Nous savons que le premier tracé du tram, qui comptera huit stations (Pont Rouge-Luxexpo), sera mis en service fin 2017 et qu'il sera rejoint progressivement par neuf pôles d'échange multimodaux. 32 rames sont prévues pour une ligne de 16 km.  

Nous savons également que le tram aura sa propre signalisation, principalement des feux, comme ceux qui équipent déjà aujourd'hui les voies pour bus. Ce qui veut dire que l'apparition du tramway devrait sensiblement changer le paysage de la circulation à Luxembourg-Ville.

En ce qui concerne les conducteurs du tram, ils seront évalués psychologiquement et formés spécifiquement à leur poste. Pour ce faire, Luxtram a déjà engagé des formateurs. Les futurs conducteurs de tram auront besoin d'un permis de conduire et devront également avoir une formation scolaire. 

CE QUE L'ON NE SAIT PAS

Et bien, comme pour tous les gros projets, il est difficile de savoir combien cela va coûter à l'Etat et aux contribuables. Ce que l'on sait c'est que le budget voté et annoncé initialement par la Chambre des Députés était de : 230.520.000 euros. 

Pourtant, en ce qui concerne le coût du projet, Luxtram parle d'un chiffre bien plus élevé sur son site internet: 565 millions d'euros. Une différence qui peut être expliquée par la prise en charge financière à 2/3 par l'Etat et 1/3 par le commune de Luxembourg-Ville. 

Pour ce qui est des "dates de livraison", là aussi, on reste très vague. On parle en année lorsqu'on évoque la mise en service complète du tramway luxembourgeois ( prévue pour 2021 pour l'instant).

Concernant le premier tronçon, on sait que cela devrait se faire dans le courant de l'année mais, là encore, on n'a aucune garantie et cette date pourrait facilement être repoussée. 

Finalement, on en sait beaucoup sur les spécificités techniques du tram mais pas assez sur l'avancement du projet et sur les coûts qu'il engendre. Tout ce que l'on constate, c'est qu'il y a des travaux et que l'on a toujours pas vu un tram fonctionnel pointer le bout de son nez dans la capitale...