par
Entendu dans le train

"Les trains SNCF sont privilégiés face aux rames CFL"

Luxembourg
© Thomas Toussaint / RTL

Née de l'attente régulière des voyageurs avant la gare de Luxembourg, devant ce magasin spécialisé dans le bâtiment, la phrase est entendue chaque jour.

"Les rames SNCF des Français passent avant les CFL des Luxembourgeois." Voilà de quoi faire rager les résidents. "Non, ce sont les trains luxembourgeois qui ont la priorité sur les trains français." Voilà de quoi faire rager les frontaliers. Une réaction simple, de colère.

Alors que chaque jour les trains, SNCF comme CFL, sont arrêtés au sud de la gare avant d'atteindre les quais, les usagers perdent patience et ont ce genre de réaction. La réalité est autrement plus complexe.

Lors de la réunion de mobilité des Corest (Comités régionaux des services de transport) du sillon lorrain du 8 novembre à Thionville, le responsable qualité des CFL Emmanuel Scarpone a été interpellé par des usagers sur le sujet. "Il n'y a évidemment pas de hiérarchisation entre les trains, tout le monde est à égalité, explique-t-il." Et il cite deux règles qui régissent le trafic.

  • un train en retard perd la priorité face à un train à l'heure. Si un train devant arriver à quai à 8h23 a deux minutes de retard, il laissera passer tous les trains à l'heure derrière lui pour ne pas les pénaliser. Et ce, jusqu'à ce qu'un quai se libère. Ca marche comme ça en France comme au Luxembourg.

  • la gare de Luxembourg a pour particularité d'avoir des quais scindés en deux : une partie nord avec les quais "CD" et une partie sud avec les "AB". Deux trains d'origines différentes peuvent donc stationner sur une même voie. Le problème est simplement que si un train doit aller au nord du Grand-Duché, il doit forcément être positionné en "CD", autrement il sera bloqué par une autre rame. D'où le fait que certains trains passent avant d'autres avant d'entrer en gare.

Dans tous les cas, la ponctualité à l'arrivée en gare de Luxembourg a baissé. C'est, un peu, dû au cadencement mis en place sur le réseau lorrain et, beaucoup, le fait que la gare soit sous-dimensionnée par rapport au trafic qu'elle reçoit. "En fait, depuis le cadencement SNCF, on a une légère baisse de ponctualité en arrivée le matin, mais aussi une petite amélioration au départ le soir, précise Emmanuel Scarpone."

Le problème avec ces deux petites phrases, c'est que les chiffres détaillés du trafic ne sont pas communiqués par le gestionnaire luxembourgeois. Et les usagers qui ne peuvent pas vérifier ce qu'on leur dit perpétueront les deux remarques. Dans les rames CFL et SNCF.