Échange de renseignements en matière fiscale

La plupart des rapports révèlent des déclarations en lien avec des biens en location

Luxembourg

L’administration fiscale luxembourgeoise a reçu 301 000 déclarations depuis que les directives européennes de 2014 permettent l'échange de renseignements en matière fiscale.

Ce chiffre correspond aux 4 années d'imposition de 2014 à 2017, sachant que 2017 n'est pas encore complet. Certaines données concernant 2017 peuvent encore être échangées au cours de l'année. 

Il s'agit donc de résidents luxembourgeois qui ont leur argent sur des comptes à l'étranger, que ce soit leur pension, leurs salaires ou de l'argent tout simplement qui revient sous forme de loyers. Bien entendu, les autorités fiscales ne sont tenues d'échanger que les données qu'elles reçoivent à leur tour. C'est ce que répond le ministre des Finances Gramegna à la question parlementaire du député Laurent Mosar.

Le politicien du parti CSV voulait également savoir combien d'impôts cet échange avait rapporté jusqu'à présent à l'État, mais le ministre n'y a pas répondu. Ce chiffre ne peut être donné qu'après avoir traité toutes les informations venant des autorités fiscales étrangères.

La plupart des déclarations provenant de l'étranger contenaient principalement des sommes concernant des loyers ou des logements, ainsi que ceux comptablisé sur des comptes à l'étranger - pour l'année 2016, le rapport représentait plus de 56 000 déclarations de ce type.



Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.