Question parlementaire

L'impact de la sécheresse en 2018 sur le niveau de l'eau

Luxembourg
Le Lac de la Haute-sûre en période de sécheresse
© Archives RTL

L'année dernière était particulièrement sèche. Les précipitations étaient en forte baisse à partir du printemps.

L'année 2018 est comparable à 2003 et 2011 qui comptent parmi les années les plus sèches depuis que ces données météorologiques sont mesurées. Le député DP André Bauler voulait obtenir plus d'informations concernant l'impact de la sécheresse de l'année dernière sur le niveau de l'eau actuel à travers une question parlementaire posée à la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg.

La réponse de la ministre est claire: la sécheresse de l'année dernière peut être considérée comme inhabituelle. Le niveau des cours d'eau à travers le pays a bien baissé suite aux rares précipitations estivales. Il est possible que certains niveaux minimaux aient été atteints à certaines stations.

Les petits cours d'eau comme la Wiltz ou la Clerve dans le nord du pays étaient plus particulièrement touchés par un niveau relativement bas alors que les fleuves sont traversés par un courant plus fort.

Concernant le lac de la Haute-Sûre, le niveau dépend des saisons. En été, le niveau maximal est fixé à 320 mètres afin de garder assez d'eau potable en réserve, en hiver il descend à 317 mètres afin d'éviter une montée des eaux trop brusque et des inondations en aval.

Une phase de vigilance pourrait encore être déclarée en 2019, tout dépendra de l'analyse de la situation après l'hiver actuel et la prochaine saison estivale. Une telle phase prévoit une sensibilisation de la population à une consommation d'eau raisonnable.

La ministre a également précisé que l'Administration de la gestion de l'eau était en pleine élaboration de différentes mesures afin de réduire la consommation d'eau des citoyens à court, moyen et long terme.