Opposition

Marc Spautz ne sera pas candidat à sa succession à la tête du CSV

Luxembourg

Ce n'est pas une décision que Marc Spautz a pris à la légère, mais il souhaite que le parti soit conduit par une seule personne tout au long de la législature.

Marc Spautz ne sera pas candidat à sa propre succession à la présidence du CSV. Le président actuel du premier parti d'opposition a annoncé sa décision jeudi matin sur l'antenne de RTL.

Il occupe ce poste depuis 2014 et selon les statuts du parti, son mandat se termine dans deux ans. C'est le moment de transmettre les rênes du parti à d'autres figures qui pourront alors préparer le CSV aux prochaines législatives. Cela n'a pas été une décision facile à prendre. Marc Spautz a obtenu un bon résultat aux élections et il sera toujours prêt à conseiller le parti quand on le lui demandera.

Marc Spautz n'a pas souhaité spéculer sur les noms qui circulent pour le remplacer. La date limite de dépôt des candidatures est le 9 janvier. Le fait que tant de noms circulent, notamment ceux de Wilmes, Engel et Frieden, montre que le parti dispose d'une large assise.

Marc Spautz a aussi précisé qu'il ne serait pas candidat aux élections européennes. 

A propos de l'accord de coalition, le président du CSV se demande comment le gouvernement imagine le financement des projets qu'il prévoit. Les partis de la majorité auraient dû écrire dans l'accord comment ils voulaient financer leurs projets.


Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.