DP

Corinne Cahen : „Une deuxième réforme fiscale est nécessaire“

Luxembourg

Nous voulons continuer à faire avancer le pays en matière de politique sociétale et sortir de certains clichés.

Depuis mercredi, la présidente du Parti démocratique mène les négociations de coalition pour son parti. Dans une interview à RTL, Corinne Cahen est revenue sur le rôle des femmes en politique, sur ses ambitions personnelles et sur la voie vers une éventuelle reconduite de la coalition à trois.  

Dès le soir des élections, la présidente du parti avait exprimé clairement son souhait de tenter de poursuivre à trois. Avec près de 20.000 voix, Corinne Cahen a recueilli 40 % de suffrages en plus par rapport à 2013 et a été élue députée pour la deuxième fois. A ses côtés, seules onze autres députées ont été élues.

Corinne Cahen conduit les négociations de coalition pour le DP. Elle ne partage pas l'avis que son parti a beaucoup de points communs avec le CSV au niveau des programmes électoraux. Corinne Cahen a avant tout tenu à insister sur les nombreux points communs entre les trois partis du gouvernement sortant. Nous voulons continuer à faire avancer le pays en matière de politique sociétale et sortir de certains clichés. "Il y a certains points qui ne sont pas appelés de la même manière dans les programmes électoraux, mais qui sont les mêmes au niveau du contenu. Plus de temps pour la vie de famille, par exemple".

L'un des gros dossiers des négociations de coalition DP-LSAP-Les Verts est celui d'une deuxième réforme fiscale. "Au cours de la dernière législature, nous avons mené la réforme fiscale la plus équitable qu'il y ait eu jusqu'à présent. Mais cette individualisation n'était qu'un premier pas." Les trois partis de la coalition sortante seraient prêts à aller plus loin cette fois. L'Etat ne doit plus décider comment des personnes doivent vivre, elles doivent pouvoir le décider elles-mêmes. On ne doit pas tomber dans une autre classe d'impôts quand on perd un proche, par exemple.

Une telle réforme fiscale est un défi. Mais ce qu'il faut certainement, c'est une nouvelle fois gouverner à trois, a dit la présidente du DP, qui n'a pas caché qu'elle aimerait conserver son poste actuel de ministre de la Famille. C'est une affaire de coeur pour elle. Et il reste aussi un peu de travail.

Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.