Visite d'Etat

Le Luxembourg renforce la sécurité maritime du Cap-Vert

Luxembourg
© Direction de la défense

Ces 6 et 7 août, le ministre de la défense Etienne Schneider est en visite à Cabo Verde afin de prêter main forte au territoire en matière de sécurité maritime.

L'archipel composé de dix îles au milieu de l'Océan Atlantique bénéficiera désormais de l'aide du Grand-Duché et du Portugal.

Les deux pays apporteront leur savoir-faire en matière de sécurité maritime afin de préserver son littoral et sa vaste zone économique qui s'étend du 735 000 km2. 

Le Cap-Vert compte lutter contre de nombreux trafics illégaux avec en première ligne les réseaux de la drogue à destination de l'Europe, opérant par le golfe de Guinée et les eaux cap-verdiennes. 

Autre menace, les pirates qui s'en prennent à des bateaux appartenant à la flotte luxembourgeoise. C'est avec l'aide du Portugal que le Cap-Vert pourra se défendre.

DE NOUVEAUX MOYENS DE DÉFENSE
Concrètement, le Luxembourg et le Portugal formeront des sous-officiers de la garde-côtière cap-verdienne dans les académies de la marine portugaise.

Ils financeront également de nouveaux équipements opérationnels de la garde-côte cap-verdienne d'ici fin 2019. 

Dans ce contexte, l'armée luxembourgeoise cédera des véhicules déclassés répondant aux besoins manifestes des autorités cap-verdiennes.

Lancée par le Vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Étienne Schneider, cette coopération cherche à "enrichir les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Cap-Vert".