Législatives 2018

CSV, DP, LSAP, déi Gréng et ADR ont signé un accord électoral

Luxembourg
© Pierre Weimerskirch

Jeudi à 11h00, la plupart des partis politiques luxembourgeois ont signé un accord électoral à la Chambre. Mais pas tous les partis.

LA CAMPAGNE DEBUTERA LE 10 SEPTEMBRE
Les cinq partis suivants : CSV, DP, LSAP, déi Gréng et ADR, se sont mis d'accord sur un accord électoral commun en vue des législatives. La campagne électorale doit débuter officiellement le 10 septembre.

En ce qui concerne les spots électoraux, les partis se limiteront aux spots accordés par l'Etat sur RTL Radio et RTL Télé.

DEUX GADGETS PAR PARTI MAIS PLUS DE BALLONS
Alors que dans les accords précédents, il avait été retenu que le nombre d'affiches de grande taille devrait être progressivement réduit, les partis se sont à nouveau mis d'accord sur le chiffre global de 140 affiches. Comme dans les accords précédents, les gadgets seront limités à deux par parti : un stylo-bille et un gadget au choix. Nouveauté cette année : la volonté commune de renoncer aux ballons pour des raisons écologiques. 

DEI LENK ET LES PIRATES N'ONT PAS SIGNE L'ACCORD
Le Parti pirate et déi Lénk ont participé aux négociations, mais ont finalement refusé de signer l'accord.

© RTL Archivbild

Dans un communiqué publié jeudi matin, le Parti pirate écrit que l'accord électoral tourne à la farce et qu'il ne le signera donc pas. Après de longues négociations serrées, il est apparu clairement pour les représentants de ce parti qu'aucun consensus ne pourrait être trouvé sur des questions importantes. Les critiques portent surtout sur l'ADR, dont des candidats auraient déjà répandu des discours de haine ou des fake news sur les réseaux sociaux, bien avant l'accord. Il ne faudrait pas s'attendre à ce que cela cesse après la signature. Des formulations plus strictes auraient dû être trouvées.

Le Parti pirate souhaite une campagne électorale juste, basée sur des faits et des programmes électoraux, qui ne seront pas seulement connus le lendemain des élections.