par
Mobilité douce

Le guide de la circulation à vélo à Luxembourg

Luxembourg
© Alejandro Lopez / Unsplash

Chaque année vers la fin de l'hiver, les vélos font leur grand retour dans la circulation de la capitale.

Si certains circulent sur leur deux-roues toute l'année, c'est bien au printemps et en été qu'ils sont les plus nombreux en ville. Et le gouvernement compte bien favoriser ce mode de transport doux, notamment avec la déduction fiscale de 300€ pour l'achat d'un vélo acheté en 2017.

Plus efficace que la voiture ou le bus sur des trajets urbains et courts, les vélos disposent de pistes cyclables à Luxembourg. Toutes ne sont pas forcément très sûres car non séparées du reste de la circulation mais elles permettent tout de même à des centaines de personnes de circuler avec facilité chaque jour.

D'ailleurs si vous ne connaissez pas les pistes cyclables, la Ville a mis en ligne une carte interactive des itinéraires existants. Une carte qui va s'étoffer puisque les pistes cyclables s'allongent et se multiplient chaque année. Pour preuve, nous sommes passés de 68 km de pistes en 2004 à 156 km en 2016.

Carte des pistes cyclables de Luxembourg en mars 2017. La carte est disponible sur topographie.lu. © Crédit : VDL
Au final, la dernière chose à faire avant d'enfourcher un vélo, c'est encore de regarder la météo du jour !

PÉDALER EN TOUTE SÉCURITÉ
D'après le bilan de la sécurité routière 2015, 17 cyclistes avaient été gravement blessés ou tués au Luxembourg, soit 4% du total. À ce titre, il est bon de rappeler que les cyclistes sont soumis au code de la route. Le port du casque n'est pas obligatoire mais est fortement recommandé. Les écouteurs sont eux interdits car ils entravent "une bonne perception des bruits de la circulation" (article 170bis du code de la route).

De même, à l'exception des enfants de moins de dix ans, les cycles ne peuvent pas se déplacer sur les trottoirs. En revanche, ils sont autorisés à prendre l'ascenseur du Pfaffenthal. D'ailleurs, une extension de piste leur permettra de passer directement de l'ascenseur au Pont rouge, sans avoir à revenir vers l'avenue de la Porte-Neuve.

Pour la fin de l'année, ils bénéficieront aussi du funiculaire du Pfaffenthal-Kirchberg et de la piste cyclable le long du tracé du tram. Enfin, sachez qu'aux passages à niveau qui leurs sont dédiés, les vélos ont la priorité sur les voitures ! De la même manière que les piétons.

La station de vél'oh situées boulevard Pierre Frieden, tout près du siège de RTL. © Thomas Toussaint / RTL

TESTER LES VÉL'OH
Enfin, ceux qui ne possèdent pas de vélos peuvent toujours utiliser les fameux "vél'oh". La carte des stations est actualisée en temps réel (avec le nombre de vélos disponibles et de points d'attaches libres). Une fois que vous avez payez pour un abonnement annuel ou court (une semaine), le vél'oh est utilisable gratuitement pendant trente minutes. Si vous raccrochez le vél'oh avant la fin de cette durée, vous ne payez rien de plus que votre abonnement. Et si vous dépassez la durée, l'utilisation devient payante, à raison d'un euro par heure entamée.

Un peu moins de ralentissements, sûrement un peu moins de retard à cause du trafic et des usagers en meilleure santé. Sans compter les effets sur la pollution de l'air si suffisamment de personnes s'y mettaient. Pour sûr, la capitale y gagnerait si les habitants et les travailleurs utilisaient un peu plus ce bon vieux "biclou".