Réception du nouvel an

"La justice et la police ne manquent pas de travail"

Luxembourg

C'est ce qu'ont indiqué les porte-paroles à l'occasion de la réception du nouvel an pour la presse de la justice et de la police.

Henri Eippers a souligné que l'année 2018 n'a pas été marquée par de grands événements comme les années précédentes, mais les suites du braquage armé du City Concorde en 1997, l'affaire "Multiplan" ou encore certains restes des LuxLeaks ont bien circulé dans les bureaux de la Cité Judiciaire. Il ne faut pas non plus oublier tous les accidents tragiques qui se sont produits en 2018.

La justice a également renforcé sa présence sur Twitter par exemple ou encore adopté un nouveau look sur leur site internet.

Pour ce qui est de la police, leur porte-parole Fränk Stolz a souligné que l'affaire de Lausduer était une situation compliquée à gérer. Beaucoup de personnes en interne ont été touchées par cet incident, ce qui a également provoqué un grand élan de solidarité au sein des différentes équipes. Le corps de police a vécu des moments difficiles.

La nouvelle loi sur la police grand-ducale votée en juillet par la Chambre des députés a également été épinglée, avec la précision qu'il ne s'agit pas d'un dossier clos mais bien d'une première étape dans l'évolution des forces de l'ordre. Les situations auxquelles seront confrontés les policiers ne vont pas diminuer, une réorganisation était nécessaire. On se rappelle également de la première "Amber Alert" du pays alors qu'un petit garçon avait été enlevé mais rapidement retrouvé. Grâce à une collaboration rapide avec la presse, la plupart de la population avait été alertée en un temps record, ce qui a bien aidé les recherches et la découverte de la jeune victime.