Justice

Une affaire de traite d'êtres humains devant le Tribunal de Luxembourg

Luxembourg
© AFP (photo d'archive)

Mercredi s'est ouvert devant le Tribunal de Luxembourg le procès d'une femme de 44 ans et d'un homme de 65 ans, qui doivent notamment répondre du chef d'inculpation de traite d'êtres humains.

La femme est poursuivie pour avoir, entre juin 2014 et juin 2016, forcé au moins 13 femmes et 3 hommes à se prostituer dans un appartement à Luxembourg. Elle aurait profité de la situation précaire de ces gens, dont certains n'avaient, par exemple, qu'un titre de séjour de trois mois.

L'homme est poursuivi pour avoir loué l'appartement en sachant ce qu'il se passait. Il en aurait tiré un profit financier et aurait touché au moins 1.400 euros par mois de la femme, qui recevait de chaque personne un loyer de 100 à 300 euros par semaine.

L'homme a déclaré mercredi ne pas avoir su pendant longtemps que l'appartement servait de lieu de prostitution, et quand il l'avait appris, il avait voulu faire sortir les locataires. De son côté, la femme a expliqué ne pas avoir été au courant que ces gens n'avaient pas de papiers valables, ni que la prostitution était interdite au Luxembourg.

Ce procès se terminera jeudi.