par
Après l'affaire du vol à 8.000 euros

Des règles plus claires pour les vols vers l'étranger

Luxembourg
© RTL (archive)

Avec les nouvelles règles, ce sera la Chambre, qui organise le vol, qui sera le client, et pas la personne qui emprunte le vol.

Il y a une quinzaine de jours, un vol coûteux de la députée CSV, Nancy Arendt, pour l'OTAN, à Washington, a suscité pas mal de réactions. Un voyage de fonction, dont rien que le vol aurait coûté 8.000 euros, selon le journal satirique "Feierkrop". La Chambre a réagi : Elle souhaite à présent 100% de transparence en ce qui concerne la réservation de tels voyages et elle fera dorénavant valoir des règles claires en matière de déplacements à l'étranger. 

Tout d'abord, la classe affaires ne sera autorisées que pour les vols longs courriers, pour les vols courts, ce sera la classe économique, a précisé Mars di Bartolomeo. Les réservations relèveront dorénavant des services ad hoc de la Chambre et pas de celui qui va prendre le vol. Ce n'était pas toujours le cas avant, a expliqué le président de la Chambre. Sous des règles strictes, le député pouvait organiser lui-même son déplacement. 

Mais pour Mars di Bartolomeo, cela n'est pas nécessaire. Voilà pourquoi il a été décidé que dorénavant, tout passerait par les services de la Chambre. La transparence sera ainsi garantie à 100%. Le président de la Chambre assure toutefois qu'il n'y a pas eu de fraude par le passé. 

La Chambre sera donc le client et pas celui qui prend le vol. Les points bonus de la société aérienne reviendront donc intégralement au Parlement. 

La Chambre s'est inspirée d'autres Parlements ainsi que du Parlement européen et à Strasbourg, on agit ainsi aussi. Le Comité consultatif pour la déontologie de la Chambre considère également le bonus supplémentaire pour celui qui vole, comme un geste commercial. Ni le Parlement ni le contribuable n'y perdrait. Les points qui iraient à la Chambre, y resteraient, a dit le président. 


Les points seront utilisés par la Chambre pour s'offrir les produits proposés, par exemple pour un appareil-photo, qui servira intégralement à satisfaire les besoins de la Chambre. Aucun point ne reviendra à l'un des membres de la Chambre.

En 2016, la Chambre, ses députés, son personnel ont effectué 279 déplacements à l'étranger, et cela pour un coût total de 327.000 euros, vols et nuitées compris. 



 

Commentaires


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.