Luxleaks

Raphael Halet, lanceur d'alerte ? La Cour européenne des Droits de l'Homme va trancher

Luxembourg

Raphaël Halet, l'un des lanceurs d'alerte de l'affaire Luxleaks, avait déposé une requête contre le Luxembourg auprès de la Cour européenne des Droits de l'Homme.

Un grand pas en avant pour l'ancien employé de PwC Luxembourg, qui avait transmis des documents au journaliste Edouard Perrin.

Sur sa page Facebook, son comité de soutien a écrit que le Luxembourg était maintenant "sur le banc des accusés" et allait devoir "répondre de violation de la liberté d'expression d'un citoyen français, lanceur d'alerte".

Au terme du procès Luxleaks, Raphaël Halet avait été condamné à une amende de 1.000 euros. Le Français reproche à la Justice luxembourgeoise de n'avoir fait le travail qu'à moitié : tout en reconnaissant qu'il avait agi dans l'intérêt général, la Justice l'avait condamné. En plus, un témoin important, Marius Kohl, n'a pas été entendu, a expliqué Raphael Halet au "Quotidien". Il veut être reconnu en tant que lanceur d’alerte, qui aurait agi dans l'intérêt général.

La requête ne devrait toutefois pas être examinée par la Cour européenne des Droits de l'Homme avant le début de l'an prochain.

Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.