Mobilité douce

Thionville réinvestit la Moselle

France
© Mairie de Thionville

Une passerelle pour piétons et vélos va être construite pour développer un nouveau quartier sur la rive droite. Les travaux commencent.

Pendant longtemps, Thionville a tourné le dos à la Moselle, concentrant son activité sur la rive gauche où se trouve le centre historique. Or la gare, qui est fréquentée chaque année par près de 3 millions de voyageurs, dont un nombre croissant de frontaliers, se trouve sur l’île de la rive droite.

La construction d’une passerelle dite "mode doux" (c’est-à-dire pour les piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite) d’une longueur de 140 mètres va permettre un accès direct du centre-ville vers la gare où la cadence des TER vers Luxembourg sera alors renforcée.

C’est le projet du groupement Demathieu Bard et Berthold (qui travaille actuellement à la réalisation du pont Cattenom-Kœnigsmacker) qui a séduit la municipalité pour son aspect léger qui semble flotter au-dessus de l’eau. L’objet architectural est appelé à devenir un élément emblématique de la ville.

LIVRAISON POUR L’AUTOMNE 2020

Le projet de la mairie, qui promet une livraison à l’automne 2020, est d’établir jonction naturelle entre le centre-ville historique et son nouveau quartier Rive Droite, futur pôle multimodal. «Elle sera la meilleure réponse aux nouveaux enjeux locaux et territoriaux, permettant d’accueillir de l’habitat à deux pas de la gare et du centre-ville piétonnier tout en favorisant les mobilités douces».

Ce nouveau quartier devrait accueillir 1.300 logements, des bureaux, un hôtel ainsi qu’une offre en termes de culture, de loisirs, de services, de commerces et d’espaces publics.