Tensions sociales

Licenciement chez Luxtram : motif professionnel ou syndical ?

Luxembourg
© Sam Rumé

Après le licenciement d'un salarié chez Luxtram, l'OGBL et le Landesverband dénoncent une "intimidation", la FGFC se dit solidaire, tandis que Luxtram invoque des motifs professionnels.

Le syndicat OGBL critique depuis des mois les conditions de travail et les contrats de travail des salariés chez Luxtram, l'exploitant du tramway. Une nouvelle source de conflit vient de surgir avec le licenciement d'un salarié de l'entreprise, sans motif invoqué. Pour l'OGBL et le Landesverband, il est clair qu'il s'agit de se débarrasser du personnel "pas commode".  Le salarié remercié était actif dans le syndicat et préparait une liste pour les élections sociales de l'an prochain.

Lors d'une évaluation interne, cet employé avait obtenu la note "satisfaisant", mais malgré cela, il a été licencié le 11 décembre. L'OGBL n'a pas eu connaissance qu'il aurait commis une faute grave. Le seul reproche qui lui ait été adressé est de ne pas avoir bien organisé les plans de travail des salariés pendant la Schueberfouer.

POUR LES SYNDICATS : INTIMIDATION
Pour les syndicats OGBL et Landesverband, il s'agit là d'une mauvaise excuse. Pendant la foire, le tramway a eu beaucoup de succès et tout s'est bien passé malgré le manque de personnel et les mauvaises conditions de travail. Le licenciement serait plutôt une réaction agressive de Luxtram aux revendications des syndicats.

Les salariés qui s'engagent syndicalement, seraient mis sous pression. Ce licenciement serait donc à considérer comme une tentative d'intimidation des employés. L'exploitant du tramway de la capitale poursuivrait ainsi sa ligne dure et mettrait la paix sociale en danger.

Les deux syndicats n'excluent pas une grève. Ils exigent la réintégration du salarié licencié et demandent à ce qu'à l'avenir, un employé ne puisse plus être remercié ainsi sans preuve.

POUR LUXTRAM : MOTIFS STRICTEMENT PROFESSIONNELS
La direction de Luxtram a réagi à ces accusations par voie de communiqué mardi soir. Elle y précise que ce licenciement avait des raisons strictement professionnelles, qui "seront détaillées au salarié conformément au Code du Travail dans le cadre d’une demande de motifs éventuelle." L'exploitant du tram ajoute qu'il ignorait tout du fait que l'employé en question était en train de préparer une liste syndicale pour les élections sociales de 2019.

La Fédération générale de la fonction communale (FGFC) a exprimé sa solidarité avec l'OGBL et le Landesverband via un communiqué.



Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.