France

Incendies en Gironde: près de 1.000 hectares de pins détruits, un foyer toujours en cours

France
Des pompiers mobilisés pour éteindre un incendie de forêt à Cissac-Medoc, le 20 avril 2017
© AFP/Archives

Près de 1.000 hectares de forêt ont été détruits dans plusieurs incendies en Gironde, dont 900 hectares dans un violent foyer à 55 km au nord de Bordeaux, contre lequel les pompiers continuaient de lutter vendredi à l'aube.

L'incendie, qui s'était déclaré jeudi après-midi sur la commune de Cissac-Médoc, touche désormais quatre communes (Cissac-Médoc, Saint-Laurent-Médoc, Saint-Germain-d'Esteuil, Hourtin), ont indiqué les pompiers. Au total, 900 hectares sont déjà partis en fumée dans cette zone.

Vendredi matin, 268 soldats du feu étaient déjà à pied d'oeuvre pour lutter contre les flammes. Quatre Canadair, impliqués dès jeudi, devaient reprendre leurs rotations "aux alentours de 08H00, dès que la visibilité le permettra", a précisé à l'AFP le commandant Eric Roy.

Dans un contexte de sécheresse et de vents soutenus, les conditions restaient difficiles vendredi matin: "Les vents sont un peu plus faibles, mais il n'y a pas eu d'humidité pendant la nuit, pas de rosée. A part la température qui a baissé, il n'y a rien eu pour limiter la propagation du feu. Ce n'est pas la situation idéale", a expliqué l'officier.

Feux de forêt à Cissac-Médoc, dans le sud-ouest de la France, le 20 avril 2017© AFP

Vendredi, les températures pourraient atteindre 21 degrés dans l'après-midi et les vents se renforcer.

Aucun blessé supplémentaire n'a été à déplorer pendant la nuit. Jeudi, une femme pompier de 36 ans avait été légèrement brûlée au visage et à une jambe et évacuée en soirée vers le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux. Dans l'après-midi, deux autres pompiers avaient été très légèrement atteints, incommodés par un coup de chaud, tandis que deux véhicules du SDIS avaient été détruits par les flammes.

Feux de forêt à Cissac-Médoc, dans le sud-ouest de la France, le 20 avril 2017© AFP

Une trentaine de personnes vivant dans des habitations isolées avaient été évacuées jeudi par précaution. Trois routes départementales restaient coupées.

Les pompiers ont dû faire face à trois autres départs de feu jeudi. A Saint-Magne, dans le sud de la Gironde, l'incendie est désormais "circonscrit", selon le commandant Roy. Deux autres incendies, plus modestes, étaient "finis ou en bonne voie", à Lesparre-Médoc et Blanquefort.

Au total, 960 hectares de forêt, essentiellement de la pinède, ont été détruits.