par
Jean Asselborn

La plupart des réfugiés viennent de Syrie et de Serbie

Luxembourg
© AFP

La majorité des demandeurs de protection internationale arrivés au Luxembourg depuis le 1er janvier, viennent de Syrie.

Depuis le 1er janvier 2017, 155 demandes ont été déposées par des personnes originaires de Syrie, 107 par des Serbes. Un nouveau phénomène a été constaté : l'arrivée de nombreux demandeurs d'asile originaires de Géorgie.  

Au cours d'une conférence de presse portant sur divers aspects de la politique d'immigration, le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a cité jeudi une série de chiffres.



Parmi les 155 Syriens arrivés au Luxembourg, 52 le sont sur base de la relocalisation. Pour le reste, parmi les demandeurs d'asile, on compte 107 Serbes, 80 Marocains, 67 Algériens, 54 Albanais et donc 48 Géorgiens. 

Si on considère d'où viennent ces gens, on constate que 92% des Serbes tombent sous le coup du règlement de Dublin. C'est également le cas pour plus de 90% des Marocains, des Algériens et des Géorgiens. Par contre, les Albanais ne sont que 37% à relever de ce règlement particulier.

Le règlement de Dublin prévoit qu'un demandeur de protection internationale, qui a déjà entamé une procédure de demande dans un autre pays-membre de l'Union européenne ou qui y a été débouté, ne peut pas rester au Luxembourg.