Attentat de Berlin

Le suspect Anis Amri serait passé par les Pays-Bas

Europe
Image d'illustration

Avant de prendre ses billets à la gare ferroviaire de Lyon-Part-Dieu, l'auteur de l'attentat de Berlin était à Amsterdam, d'où il a rejoint Lyon après un trajet d'une quinzaine d'heures à bord d'un car de la société Flixbus.

Les policiers anti-terroristes français, allemands et italiens en ont la certitude depuis quelques heures: le terroriste tunisien de 24 ans a, dans sa fuite après l'attentat du marché de Noël le lundi 19 décembre 2016, relié la gare routière de Sloterdijk à Amsterdam aux Pays-Bas à la gare ferroviaire de Lyon-Part-Dieu, affirme LCI.

Son identité n'aurait jamais été contrôlée lors du trajet et son sac jamais fouillé, alors que le tueur de Berlin était armé.

Une fois arrivé à Lyon, il a relié Chambéry puis Milan, cette fois en train. La première partie de sa fuite, entre Berlin et Amsterdam, reste, elle, pour l'heure encore inconnue.

Le quotidien La Reppublica souligne en outre que les enquêteurs italiens ont retrouvé un téléphone avec plusieurs cartes sim dans le bagage de Anis Amri. Celles-ci ont été distribuées lors d'une action de publicité menée aux Pays-Bas (Breda, Nimègue et Zwolle) par une entreprise de télécommunication entre les 20 et 22 décembre.