par
Tout ce que l'on sait sur les opérations de Molenbeek

Cinq personnes arrêtées dont Salah Abdeslam

Les logeurs des terroristes ont également été arrêtés.

Salah Abdeslam a été arrêté au cours d'une opération de police à Molenbeek. Au bout d'une après-midi folle, le Premier ministre Charles Michel, François Hollande à ses côtés, a annoncé l'arrestation de l'ennemi public n°1, dernier survivant des terroristes qui ont semé la mort à Paris, le 13 novembre dernier. Trois suspects au total ont été arrêtés.

Vers 21h25, le parquet fédéral a détaillé les opérations anti-terroristes d'aujourd'hui. Trois perquisitions renforcées ont été menées vers 15h30. Deux à Molenbeek, rue des Quatre Vents et rue de la Savonnerie, et une à Jette, rue du Mail. La sécurisation des lieux visités s'est achevée à 20h30.

Salah Abdeslam a été intercepté par les unités spéciales lors de la perquisition à la rue des Quatre Vents, vers 16h40. Légerement blessé à une jambe, il a été emmené à l'hopital Saint-Pierre. À la même adresse, le soi-disant Monir a aussi été appréhendé et légement blessé. Mieux connu sous le nom d'Amin Shukri, il avait été controlé en Allemagne en 2015 avec Salah Abdeslam. Ses empreintes avaient été relevées à nouveau ultérieurement à Auvelais dans une des trois planques des terroristes (avec Charleroi et Schaerbeek). Il possédait un faux passeport syrien au nom de Monir. Pas plus tard que mardi, une fausse carte d'identité au nom d'Amin Shukri avait été retrouvée dans l'appartement de Forest.


Trois membres de la famille qui hébergeait Salah Abdeslam également arrêtés

Trois autres personnes ont été privées de liberté. Toutes sont membres de la famille qui hébergeait Salah Abdeslam à la rue des Quatre Vents. Ils seront prochainement entendus par les enquêteurs.

Les perquisitions ont été par contre négatives à la rue de la Savonnerie à Molenbeek et à la rue du Mail à Jette. L'enquête se poursuit activement jour et nuit. Une fois soigné, Salah Abdeslam devrait être rapidement extradé vers la France, comme l'a confirmé notre ministre de la Justice Koen Geens.

Revenons à l'opération de la rue des Quatre Vents qui a mené à l'arrestation de Salah Abdeslam. Une dizaine de coups de feu ainsi que des jets de grenade avaient été entendus dans cette rue en milieu d'après-midi. Le quartier avait été rapidement bouclé. "En un coup il y a eu un mouvement de panique, il y a eu des cris, qui ont été entendus. Puis il y a eu une course dans cette rue, un homme courait, les unités spéciales étaient juste derrière lui, elles ont tiré à plusieurs reprises dans la direction de cet homme, l’homme est tombé par terre au coin de la rue, à à peine 100 mètres de nous, tout cela sous nos yeux. C’était assez impressionnant et choquant. Ça a été très rapide. L’opération s’est ensuite un peu calmée, puis une ambulance est arrivée directement sur les lieux, quelques minutes après, un camion de pompiers aussi ", avait déclaré notre journaliste, au moment de l'échange de tirs.

Cinq hommes ont été interpellés. Parmi eux: SALAH ABDESLAM, blessé à la jambe. Il a été évacué en ambulance peu après 18h. Son arrestation survient au lendemain des funérailles de son frère Brahim à Bruxelles, un des kamikazes des attentats de Paris.

Les équipes de police à Molenbeek pliaient bagage vers 20h45. Le périmètre de sécurité érait levé, mis à part autour de la maison perquisitionnée, rue des Quatre-Vents. Plusieurs combis de policiers quittaient les lieux, tout comme l'hélicoptère de la police fédérale. Le périmètre de sécurité était fortement raccourci et n'entourait plus que la maison perquisitionnée, permettant à des riverains de regagner leur quartier.





Selon nos confrères du Soir, l'opération en cours était initialement prévue ce samedi mais aurait été avancée à aujourd'hui suite aux révélations ce vendredi après-midi dans les médias de l'ADN de Salah Abdeslam retrouvé dans l'appartement à Forest. Selon nos confrères de France 2, un homme aurait communiqué la planque de Salah Abdeslam ce matin à la police.

Selon certains médias, l'appartement de la rue des Quatre Vents où se trouvait Salah Abdeslam était un appartement communal occupé par la mère d'un ami de Salah Abdeslam.

Salah Abdeslam, 26 ans, Français d'origine marocaine, petit délinquant radicalisé habitant la commune populaire de Molenbeek, est soupçonné d'avoir eu au moins un rôle-clé de logisticien dans les attentats jihadistes qui ont fait 130 morts le 13 novembre à Paris. Il s'est évaporé dans la nature depuis son exfiltration de Paris par des proches le lendemain des attentats. La traque de l'homme le plus recherché d'Europe s'était soudain accélérée après la découverte de ses empreintes dans un appartement perquisitionné mardi dans la capitale belge.

Le Premier ministre avait quitté le sommet européen en cours pour rejoindre précipitamment son bureau du 16 rue de la Loi. Il aavait été rejoint par le président français François Hollande en fin d'après-midi. Les deux hommes ont annoncé l'arrestation dans une conférence de presse en soirée.