Hommage bruxellois

Manneken-Pis porte un costume orange ce dimanche

En Belgique, 33 femmes ont été victimes de féminicide depuis le début de l'année, rapportent diverses associations féministes belges.

Elles ont été tuées tout simplement parce qu'elles étaient des femmes. C'est proportionnellement huit fois plus qu'en France.

A l'analyse de ces chiffres, on voit que dans 75% des cas, le tueur est aussi le compagnon de la victime ou son ex-compagnon.

C'est pour toutes ces victimes que des manifestants se réunissent ce dimanche à Bruxelles. Ils demandent plus de sécurité pour les femmes ainsi que l'égalité entre les genres, entre les hommes et les femmes.

Manneken-Pis aussi

Pour la cause, l'agence des Nations Unies pour les droits des femmes et le European Women's Lobby ont offert un costume orange à Manneken-Pis, confectionné par la créatrice belge Gioia Seghers. Le costume est fait dans un textile à base de soie, une matière féminine qui joue sur la transparence. Il est composé d'une veste, d'un pantalon, de chaussures et d'un cercle entourant la tête en symbole d'unité des genres. Pour l'occasion, le Manneken-Pis a également mis du rouge à lèvres de couleur orange, assorti à sa tenue.

La couleur du costume est une référence au thème de la campagne des Nations Unies "Orange the World - #HearMeToo". En habillant le "ketje de Bruxelles" de ce costume, les intervenants ont fait valoir l'espoir qu'ils placent dans l'éducation des nouvelles générations.