Gilets jaunes en Wallonie

Blocages et dégradations hier soir, un camion pillé, des barrages ce matin

Belgique

Plusieurs actions des gilets jaunes sont toujours en cours sur les autoroutes wallonnes mercredi matin.

La sortie à hauteur de Feluy sur l'autoroute A7-E19 reste fermée dans les deux sens. La sortie 20 sur la E19 à hauteur de Feluy, axe bloqué en soirée mardi par les manifestants portant des gilets jaunes, reste fermée pour procéder à des opérations de nettoyage sur la N59 après une nuit sous tension, selon les informations routières de la police fédérale.

Hier soir: de nouveaux débordements, notamment à Feluy

Mardi soir, la circulation a été de nouveau bloquée sur l'autoroute E19 qui a été fermée sur 10 kilomètres, de la borne 27 à la borne 37. En cause, des manifestants sur la chaussée à hauteur de Feluy. Des arbres ont été arrachés et couchés sur la chaussée. Des feux d’artifices ont été lancés. Mais on aurait aussi enregistré une agression envers la police. Selon une source anonyme, un combi de police aurait été pris pour cible avec projectiles, à 21h30 quand la police s’apprêtait à fermer l'autoroute à hauteur de Nivelles pour dévier le trafic sur la A54. Des journalistes de la RTBF ont également été attaqués, leur caméra jetées au sol. Certains individus ont aussi tenté de pénétrer sur le site de Total. Un camion du groupe Colruyt a aussi été pillé par des gilets jaunes sur la route menant au dépôt de carburant.

Sur avis du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, une nouvelle procédure de crise a été déclenchée par le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq. Des équipes de la police fédérale, de la Protection civile et du Service public de Wallonie étaient sur place dans la soirée.

Toujours dans la province du Hainaut, le mouvement s'est étendu hier soir au zoning industriel de Courcelles, non loin de Charleroi. A hauteur de l'autoroute E42, l'accès a été barré aux camions, dont plusieurs vers 23h étaient déjà à l'arrêt. De nombreuses entreprises, dont le centre logistique du groupe Lidl, sont installées sur ce zoning.

En province de Liège, des gilets jaunes étaient toujours présents en fin de soirée à Wandre, aux alentours d'un port pétrolier, où un barrage filtrant était installé. La police fédérale indiquait peu avant minuit que l'accès et la sortie de l'autoroute A25, en direction de Liège vers Maastricht aux Pays-Bas, étaient obstrués. Le calme était toutefois rétabli après l'intervention des forces de l'ordre pour contenir des fauteurs de troubles, qui ne faisaient pas partie du mouvement citoyen des gilets jaunes. Ces casseurs avaient entre autres allumé des brasiers. Enfin, des manifestants bloquaient aussi à l'aide de palettes l'entrée d'un site pétrolier à Sclessin. Environ un tiers des stations-service wallonnes, soit quelque 400 pompes, étaient confrontées à une pénurie de carburant mardi en raison du blocage de dépôts pétroliers par le mouvement des gilets jaunes.



D'autres barrages en cours

Par ailleurs, d'autres actions des gilets jaunes sont encore en cours ce soir sur les routes suivantes:

- N6 au poste frontière de Bettignies : barrages filtrants

- N57 à hauteur du rond-point d'Ollignies : barrages filtrants et bloquants

- N54 juste après le poste frontière d'Erquelinnes (côté français) : barrages filtrants

- N40 BK 149.5 au rond-point avec la N561 à Erquelinnes : barrages filtrants



Des débordements avaient déjà eu lieu lundi soir près de la raffinerie Total de Feluy (Hainaut). Certains manifestants sont montés à pied sur l’autoroute pour tronçonner un ou des arbres et y mettre le feu pour bloquer la chaussée. Un camion-citerne a aussi été incendié. Ces débordements avaient mené à la fermeture de l'autoroute E19.

L'autoroute a été débloquée par la police vers 11h ce mardi. Le gouverneur de la province s'était rendu sur les lieux en personne.