Blocage des gilets jaunes

Plus d'un tiers des stations-service wallonnes en pénurie

Les barrages des gilets jaunes installés devant les principaux dépôts de carburant de Wallonie depuis plusieurs jours provoquent des pénuries de carburant dans plus d'un tiers des stations-service du sud du pays, affirme Olivier Neirynck, porte-parole de la fédération belge des négociants en combustibles et carburants interrogé par notre journaliste Sébastien Prophète.

Ce mardi à 10h, sur 1200 stations-services en Wallonie, entre 400 et 460 sont en pénurie totale de diesel et essence, affirme le porte-parole. Et le nombre augmenterait sans cesse. "Aujourd'hui il y a plus de blocages des dépôts qu'hier, donc c'est plus difficile d'aller chercher des produits à Feluy, à Wierde, à Wandre ou à Sclessin. Donc on joue la débrouillardise pour aller chercher des produits à Bruxelles et en Flandre. On va voir un peu l'évolution heure après heure de la situation et j'espère honnêtement pouvoir maintenir au grand maximum ce chiffre de 400 à 460 stations-service, voire de les diminuer."



Passer par les dépôts flamands ne règle pas le problème, car les files s'allongent devant ceux-ci : "Il n'y a pas que les Wallons qui sont devant les dépôts à Bruxelles ou en Flandre. Il y a également tous les revendeurs et transporteurs flamands. Et donc il y a des files de plus en plus longues devant ces dépôts, le temps d'attente est important, le temps de chargement aussi et puis le temps du transport pour revenir jusqu'en Wallonie", détaille le porte-parole.

Les conséquences ne touchent pas que les navetteurs, comme le témoigne une photo envoyée via le bouton orange Alertez-nous: une ambulance ne peut pas faire le plein dans une station de Gilly.

Plusieurs jours seront nécessaires pour les approvisionner vu les files de camions qui chargent du carburant à Bruxelles et en Flandre, où les dépôts ne sont pas bloqués, pour pallier le manque. 


Problèmes pour se chauffer également...

Le porte-parole soulignait aussi de gros problèmes pour approvisionner des foyers en mazout de chauffage, un souci d'importance alors que le froid enveloppe le pays.

Précisons que lorsque nous avons recueilli ces chiffres, la levée des barrages en région liégeoise n'était pas encore connue. Celle-ci devrait permettre aux camions d'aller se charger et fournir des stations-service.