Alimentation

Un abattoir de Bastogne fermé après plusieurs infractions

Belgique
Photo d'illustration prise en 2016 dans un abattoir français.
© XAVIER LEOTY / AFP

Un abattoir de Bastogne a vu ses agréments retirés suite à une perquisition menée par un juge d'instruction.

La mesure, avec effet immédiat, a été prise par l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) et le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme.

Plusieurs infractions ont été constatées lors de la perquisition menée dans un atelier de découpe, un surgélateur industriel et sur le site de l'entreprise. Les autorités reprochent notamment à l'entreprise la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande ainsi que la non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés.

Le cabinet du ministre a notamment évoqué des produits "potentiellement dangereux" pour la sécurité alimentaire.

Par précaution, l'AFSCA va renforcer ses contrôles sur l'ensemble des entreprises du groupe Verbist, notamment propriétaire de Veviba. Le groupe représente environ 30% du marché belge de la viande grâce à la grande distribution comme Delhaize et Colruyt. L'Essentiel et Le Soir ont annoncé que les deux entreprises avaient suspendu leur collaboration avec l'entreprise et retiré les produits de leurs rayons.