par
Bruxelles

Couper le trafic en deux pour améliorer la circulation sur le Ring

Belgique

La Région flamande a confié aux bureaux d'étude Sweco Belgium et Arcadis un marché pluriannuel afin de soutenir le réaménagement du Ring de Bruxelles (R0).

Ces travaux concernent la partie nord de l'axe routier, entre l'échangeur de Grand-Bigard et celui de Woluwe-Saint-Étienne, ont annoncé les deux bureaux ce jeudi.

12 années et 36 millions d'euros pour mettre les choses en place

Ensemble, sous le nom MoVeR0, ils mettent en place une équipe qui s'occupera au cours des 12 prochaines années des études de circulation, des plans techniques (routes, ouvrages d'art et autres infrastructures), de l'accompagnement du processus, du conseil aux appels d'offres, d'une assistance dans le cadre de la gestion des parties prenantes et de la communication.

La valeur contractuelle annuelle du contrat est estimée à 3 millions d'euros (hors TVA).

Le trafic séparé en deux

La Région flamande veut assurer une circulation plus fluide et plus sûre autour de Bruxelles. "Le projet consiste à séparer le trafic de transit du trafic local sur le Ring. Ces deux flux bénéficieront de bandes de circulation distinctes. Une infrastructure dite 'annexe' est prévue, à savoir le développement de lignes de tram et de ponts dotés de pistes cyclables, qui amélioreront la liaison entre la périphérie bruxelloise et la capitale", précise le communiqué.

Les autres partenaires de ce projet sont Stibbe (expertise juridique), Deloitte (fiscalité et financement), MINT (circulation) ainsi que les bureaux Zwarts & Jansma Architects, CLUSTER landschap+stedenbouw et Frank Van Hulle (paysage et architecture).