Mobilité

On a testé pour vous l'application Copilote

On a testé pour vous
© RTL Grafik

Lancée en avril par le gouvernement luxembourgeois, l'appli' Copilote veut faciliter le covoiturage aux résidents et frontaliers. On l'a testée pour vous.

François Bausch l'a dit et répété: trop de conducteurs circulent seuls dans leurs véhicules. Avec une moyenne de 1,1 passager par voiture, il y a de la place pour que le covoiturage se développe au Grand-Duché. Et c'est pour faciliter la recherche et la proposition de trajets que le gouvernement a lancé Copilote.

POUR DES TRAJETS RÉGULIERS
L'application, même si elle en est proche, diffère d'un système comme Blablacar. Si un Thionville-Luxembourg coûte en moyenne 2€ (et environ 5€ depuis Metz), plusieurs utilisateurs offrent gracieusement un de leurs sièges vacants. La solitude en voiture et l'envie de réduire ce maudit trafic routier sont parfois plus importants que le prix des carburants. 

Autre différence notable, c'est l'envie de fidéliser et rendre ces trajets partagés plus réguliers. Chaque covoitureur qui propose un trajet peut d'ailleurs indiquer quels sont ses jours et heures de déplacement. Et encourager ainsi les autres utilisateurs à miser, plusieurs fois par semaine, sur le covoiturage.

Projet-phare du ministère du Développement durable, l'application Copilote ne cache pas son ambition écolo'.© MDDI

PAS UN SERVICE DE TAXI
Ce covoiturage luxembourgeois façon Copilote a beau être facile, les utilisateurs ne doivent pas oublier qu'il ne s'agit pas d'une offre de taxi ou de chauffeur privé. Le conducteur a un point de départ et un point d'arrivée. Il n'est pas là pour déposer ses passagers à l'adresse qui leur plaît. Certains affichent toutefois un petit logo "détours" pour préciser qu'ils ne sont pas contre un petit écart sur leur route.

S'il n'est pas chauffeur de taxi, le conducteur a pour lui de connaître parfaitement son trajet et ses itinéraires alternatifs. Lors de notre test, notre covoitureur a su habilement éviter les bouchons de l'A3, qui s'annonçaient particulièrement denses, pour bifurquer sur le réseau secondaire et nous faire gagner de précieuses minutes. Le trajet Metz-Cloche d'Or était bouclé en à peine une heure, en fin d'heures de pointe.

La fonction de recherche permet de comparer rapidement les jours de covoiturage disponibles et les tarifs.© MDDI

Y A-T-IL ASSEZ D'OFFRES ?
Testée depuis Metz, Copilote manque encore, selon nous, de suffisamment d'offres en direction de la capitale. La plupart des frontaliers messins proposent des horaires parfois trop matinaux ou trop tardifs. Mais avec la demande vient l'offre. Sans compter la coupure de la ligne ferroviaire Bettembourg-Luxembourg (de mi-juillet à fin août), qui devrait pousser de nombreux frontaliers sur la route.

Sur un trajet depuis Thionville (et environs), le moteur de recherche de l'application génère davantage de résultats. Même constat pour un départ depuis Esch-sur-Alzette ou Dudelange (toujours vers la capitale). En revanche, les offres sont bien moins nombreuses au nord de Luxembourg-ville. Qu'à cela ne tienne, le covoiturage s'est trouvé une application qui vous fera oublier de voyager seul.

Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.