Malaise général

Martin Solveig remet le Ballon d'Or féminin et demande à la gagnante si elle sait "twerker"

Médias/Buzz

Martin Solveig, le DJ français, a remis hier le ballon d'or féminin et a créé le malaise général.

En remettant le premier ballon d'or féminin de l'histoire, Martin Solveig a demandé à l'attaquante norvégienne, Ada Hegerberg, si elle savait twerker.

Gênée, la jeune femme a tout simplement répondu non. Le malaise s'est ensuite emparé de la salle.




Cette séquence a été longuement commentée sur la toile dénonçant les propos sexistes du DJ. Le maître de cérémonie s'est confondu en excuses quelques minutes après la fin de la cérémonie, insistant sur le fait qu'il y avait un contexte.

"Mes excuses sincères à tous ceux que j'ai pu offenser. Mon point était: "Je n'invite pas les femmes à twerker mais plutôt à danser sur les chansons de Frank Sinatra. Regardez la séquence en entier. Ceux qui me suivent depuis 20 ans savent que je suis quelqu'un de respectueux, et en particulier avec les femmes."




Meilleure buteuse de la D1 féminine française la saison dernière (31 buts), mais également de la Ligue des champions, en établissant un record avec 15 réalisations dont une en finale contre Wolfsburg (4-1 a.p.), Hegerberg est repartie sur des bases aussi élevées cette saison (12 buts en D1, 4 en C1). 

Celle qui a notamment remporté trois Ligues des champions avec Lyon, avait déjà été élue joueuse de la saison 2016 par l'UEFA. Elle a été élue par un vote des journalistes, comme pour le Ballon d'Or masculin.

Le Ballon d'Or féminin est une nouveauté, même si un prix de la meilleure joueuse existait déjà quand les prix FIFA et Ballon d'Or étaient fusionnés, de 2010 à 2016.