Son propriétaire est endetté

Malgré les difficultés, Micromania ne fermera pas, affirme sa direction

Gaming
© Facebook

La direction de Micromania, spécialiste du jeu vidéo, assure qu'aucune de ses boutiques en France ne sera impactée par l'échec de son propriétaire dans sa quête d'un repreneur.

Moins d'une semaine après l'annonce de l'échec de GameStop à trouver un repreneur, la direction de Micromania France a tenu à rassurer ses employés, ses clients et ses partenaires en affirmant que cette annonce n'aurait "pas d'incidence", ni sur le projet de fusion entre "les mondes du jeu vidéo et de la Pop Culture dans l'ensemble des 420 magasins d'ici 2022", "ni sur la poursuite des activités de nos magasins Micromania-Zing."

Pour rappel, le propriétaire américain de l'enseigne Micromania a annoncé la semaine dernière n'être pas parvenu à trouver un repreneur. Selon Les Echos, la dette de GameStop s'élève à 816 millions de dollars.

"Nous avons toujours été une entreprise rentable, concentrée sur l'investissement dans notre activité principale de jeux vidéo et de produits dérivés, et sur l'expérience de nos clients dans nos magasins et sur tous nos supports digitaux" affirme Laurent Bouchard, Directeur Général de Micromania-Zing.

Micromania a fusionné en 2017 avec les magasins Zing, spécialisés dans les produits dérivés de la pop culture. Ce rapprochement "se traduit déjà par une augmentation significative des revenus des produits dérivés avec un objectif de 150 millions d'euros à 5 ans" précise le communiqué.

Leader du marché de la Pop Culture et du jeu vidéo en France, Micromania-Zing a été racheté par GameStop en 2008.

Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.