Sécurité Routière

Le premier radar piéton testé près de Lyon

Turbo

Traverser un passage piéton en toute sécurité, tout le monde en rêve.

Pourtant, même quand la signalisation nous y autorise, rien ne nous protège d'un automobiliste voulant forcer le passage. C'est pour lutter contre cette incivilité que l'entreprise lyonnaise AFS2R a mis en place un radar baptisé Stopcam. Un radar déjà expérimenté au Canada, et qui aurait permis de diviser par trois le nombre d'infractions en la matière.

Ce type de radar se présente sous la forme d'un mât placé à côté d'un passage piéton et alimenté via l'éclairage public. Sur cette perche, cinq caméras ayant chacune leur fonction propre (vue panoramique, détection des piétons, détection des véhicules, etc.), afin d'analyser au mieux une situation en cas d'infraction, de la part d'un automobiliste à l'encontre d'un piéton. Un panneau électronique vient compléter ce dispositif et alerter les automobilistes quand ils sont passés trop près d'un piéton.

Pas de verbalisation pour l'instant

Cette expérimentation, qui devait avoir lieu pour la première fois à Calais, va finalement être lancée en région lyonnaise, à Saint-Bonnet-de-Mure, dans un secteur où passent près de 20.000 voitures par jour et où des piétons avouent avoir peur de traverser. Un test qui ne sera pas suivi de verbalisation, pour le moment du moins.

Cette expérience devrait débuter dans les semaines qui viennent. Il a pour but de sensibiliser les automobilistes sur le fait de lever le pied à l'approche d'un passage piéton. Un accident est si vite arrivé et le rapport de force entre une voiture et un piéton ne laisse aucune chance à ce dernier. Pour rappel, selon les chiffres de la prévention routière, deux piétons décédés sur trois circulaient en milieu urbain.