Santé

L'épidémie de grippe est bien arrivée au Luxembourg

Luxembourg
© flockine

Nous sommes au début de la vague épidémique, c'est seulement en février que la plupart des personnes seront malades.

La véritable grippe, l'influenza, a atteint le niveau épidémique au Luxembourg. C'est ce qu'à confirmé le chef de l'Inspection sanitaire, le Dr Pierre Weicherding à nos confrères de Radio 100.7.

5 à 20% de la population pourraient être contaminés. L'année passée, la grippe était d'une particulière gravité, ce qui a peut-être poussé plus de personnes à se faire vacciner pour la saison 2018/2019.

La population a été informée mi-décembre qu'on ne pouvait plus se faire vacciner contre la grippe. La raison: un stock de vaccins vide.

Pénurie de vaccins, et la suite ?
En réaction à cette situation, ce ne sont pas moins de 4 députés qui ont envoyé une question parlementaire au ministre de la Santé.

La direction de la Santé était au courant de la rupture de stock depuis début décembre. Il est important de préciser que le marché des médicaments est un marché qui s'autorégule selon le principe de l'offre et de la demande, selon la réponse d’Étienne Schneider. Une intervention de l’État n'a encore jamais eu lieu dans le cas de la grippe.

Pour la période 2018/2019, seulement 2 laboratoires pharmaceutiques (sur 3 généralement) étaient prêts à livrer les vaccins pour le Luxembourg. Il s'agit de GSK (Belgique) et Wylan (Pays-Bas), le groupe Sanofi avait déjà prévenu qu'en raison d'une production réduite, il ne pourrait pas satisfaire les besoins du Grand-Duché.

Un problème dans la production a finalement empêché la société Mylan de répondre favorablement à la commande luxembourgeoise, basée sur les pré-commandes des pharmacies faites au printemps. La CNS (Caisse Nationale de Santé) en a été informée début octobre. La lettre contenait également une partie concernant les prix relativement bas pratiqués au Luxembourg et laisse donc croire que la société souhaite faire des marges plus intéressantes ailleurs.

GSK a donc proposé de livrer le volume total prévu pour le Luxembourg. Or les habitudes des citoyens ont changé et davantage de patients ont souhaité profiter du vaccin. Le ministre n'était pas en mesure d'expliquer cet engouement soudain.

Les chiffres de l’OCDE montrent même un recul des vaccinations des personnes âgées de 65 ans et plus entre 2013 et 2016. Une campagne d'information reste, selon le ministre, d'une grande importance. 

Les responsables ne disposent pas encore d'informations concernant la prochaine saison, ni des sociétés qui seraient en mesure de remplir les stocks nécessaires. La société néerlandaise Mylan a finalement décidé de réintégrer le marché luxembourgeois pour la saison 2019/2020.

Une procédure de marché européen public n'est pas idéale, car elle pourrait vraisemblablement faire exploser les prix auprès des différents fournisseurs. 

Quelques chiffres actuels obtenus auprès du LNS (Laboratoire National de Santé):

Pendant la semaine 2 (07.01.2019 – 13.01.2019),

L’activité de la grippe augmente et passe a nouveau le seuil épidémiologique.

Le taux de consultations avec ILI (influenza-like illness) est à 3,6%.

Le taux de consultations avec ARI (acute respiratory infections) est à 18,3%.

12 cas de Grippe détectés dans le réseau sentinelle, essentiellement AH1N1 et AH3N2.

1 cas de RSV détecté dans le réseau sentinelle.