Entretien avec un médecin

Votre enfant a avalé une pile? "C'est toujours une urgence médicale"

Bien-être

Entretien avec M. Puskarczyk, médecin au Centre Antipoison de Nancy, qui nous a parlé des dangers liés à l'ingestion des piles boutons.

Les piles boutons sont "une vraie problématique" en France, d'après le Dr. Emmanuel Puskarczyk. "Faciles à avaler" et "trop accessibles", elles représentent un réel danger pour les enfants en bas-âge. 

L'Anses a d'ailleurs récemment publié un message de prévention à ce sujet. Dans son communiqué, l'agence assure qu'en 2018, 1.200 cas ont été recensés en France.

De son côté, le médecin nous a confirmé 28 cas "connus des centres antipoison français" dans le Grand Est depuis janvier 2018.

Il faut savoir que les passages aux urgences liés à l'ingestion d'une pile ne sont pas toujours communiqués aux centres antipoison, ce qui signifie que ce chiffre pourrait être plus important. 

DES PILES QUE L'ON TROUVE DANS LES JOUETS

Lors de notre entretien, le Dr. Puskarczyk a insisté sur le danger que représentent les piles boutons pour les enfants : "Elles sont petites et plates. On les retrouve dans les télécommandes, les clés de voiture et surtout dans de nombreux jouets." 

D'autant plus que les enfants ne sont pas toujours symptomatiques. C'est pourquoi, aux yeux du médecin: "Toute ingestion suspectée est une urgence médicale. "

Si vous pensez que votre enfant a avalé une de ces piles, il ne faut donc pas hésiter à contacter un centre antipoison et à se rendre aux urgences: "Parfois il ne faut pas plus que deux heures pour que la situation devienne critique."

Le taux de décès lié à ce genre d'incidents, bien que relativement bas (1 à 2 sur 1.000), n'est donc pas à sous-estimer. Tout dépend véritablement de la rapidité de l'intervention médicale qui suit l'ingestion.

LA PILE CHAUFFE... PUIS PERCE L’ŒSOPHAGE
Mais concrètement, que se passe-t-il lorsqu'une pile bouton est avalée? Nous avons posé la question au Dr. Puskarczyk. 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, lorsqu'elle est avalée, la pile ne se dissout pas et ce n'est donc pas le contenu chimique de celle-ci qui pose problème. 

Des piles boutons de toutes tailles. © CAP Belgique


"En général, la pile va se coincer dans l’œsophage et elle va se comporter comme un corps étranger actif. L'électrolyse de l'eau par le courant de la pile peut ensuite conduire à une lésion chimique, créant un trou qui évolue lentement jusqu'à, dans les cas les plus graves, s'étendre aux organes vitaux à proximité" explique le Dr. Puskarczyk. 

UN ENFANT MORT EN LORRAINE
Ces dernières années, trois enfants sont morts des suites d'une ingestion de pile bouton en France, dont un très récemment à Lille. Les deux autres ingestions mortelles sont survenus en Lorraine (2006) et à Lyon (2017). 

Et le dernier cas grave recensé par le CAP de Nancy date du mois de janvier 2018. L'enfant, le Dr. Puskarczyk nous l'a confirmé, fait toujours l'objet d'un suivi médical... 

ET AU LUXEMBOURG? 
A ce jour, le Luxembourg ne compte pas de centre antipoison. Le gouvernement luxembourgeois a cependant signé un accord avec le Centre antipoison belge qui est depuis joignable via un numéro gratuit (8002-5500) 24 h/24. 

Que cela n'empêche pas les parents luxembourgeois de contacter le CAP de Nancy. Le Dr. Puskarczyk assure que "tous les appels seront pris en charge, peu importe d'où ils viennent". 

Nous avons introduit une demande auprès du CAP belge afin de savoir combien d'incidents liés à l'ingestion d'une pile bouton ont été dénombrés ces dernières années au Luxembourg. Cette demande fera l'objet d'un article à venir.

Les numéros de contact:  
  • Centre antipoison belge: 8002-5500
  • Centre antipoison de Nancy: 0033 3 83 22 50 50
  • Centre antipoison de Lille: 0033 800 59 59 59
  • Centre antipoison de Strasbourg: 0033 3 88 37 37 37


Commentaires - Nétiquette


Les commentaires sont en train de charger, patientez un moment s.v.p.
Si les commentaires ne s'affichent pas, un AdBlocker les bloque probablement.
Vous devez le paramétrer de sorte que notre site ne soit plus bloqué.