Insolites

L'archevêché poursuit les nonnes flambeuses à Vegas avec l'argent de l'école

Insolites
Deux nonnes de californie poursuivies pour avoir détourné des centaines de milliers de dollars de leur école pour jouer aux casinos à Las Vegas
© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Tu ne voleras point: deux religieuses californiennes accusées d'avoir détourné des centaines de milliers de dollars de la caisse de leur école pour aller jouer aux casinos à Las Vegas sont finalement poursuivies devant la justice pénale par leur archevêché, a indiqué mardi leur ordre à l'AFP.

Soeur Mary Margaret Kreuper, principale de l'école Saint James à Torrance (sud de Los Angeles), et sa très bonne amie soeur Lana Chang, une enseignante de l'établissement, ont reconnu avoir détourné des chèques destinés à l'école. Les malversations duraient depuis plus de dix ans et pourraient dépasser 500.000 dollars.

L'ordre des Soeurs de Saint Joseph de Carondelet a confirmé mardi que l'archevêché avait déposé plainte.

"En tant que communauté religieuse, nous ne prendrons pas la défense de nos soeurs. Ce qui s'est produit est mal. Nos soeurs assument l'entière responsabilité de leurs choix et en répondront devant la justice", a indiqué dans un communiqué transmis à l'AFP la branche américaine de l'ordre, créé en 1650 en France au Puy-en-Velay (centre-est).

Adrian Alarcon, porte-parole de l'archevêché de Los Angeles, a estimé que le comportement des deux femmes était "extrêmement choquant pour toute la communauté scolaire et la paroisse".

Il a fallu un audit réalisé après le départ en retraite de la principale pour découvrir la fraude. Et la police a été prévenue.

L'archevêché de Los Angeles, qui n'avait initialement pas souhaité déposer plainte, a indiqué mardi soir avoir l'intention de se porter partie civile.

Les deux femmes ont été placées sous surveillance dans un établissement religieux et sont interdites de toute activité publique, a souligné leur ordre.

Elles ont exprimé leurs "profonds regrets" dans une lettre transmise aux parents et leur ordre a promis de rembourser intégralement les sommes détournées.