Insolite

Pour reporter un match, un club irlandais simule la mort d'un de ses joueurs

Sport
© Pixabay/Image d'illustration

L'histoire inventée par un petit club irlandais fait le tour du monde de la presse sportive.

Une mort tragique, une minute de silence en hommage... et un défunt qui finalement refait surface, bien vivant: la supercherie orchestrée par un dirigeant d'un club de foot irlandais, le week-end dernier, provoque la consternation dans le pays.

Se disant dévasté par la mort le vendredi matin d'un de ses joueurs dans un accident de moto, le club amateur de Ballybrack à Dublin a demandé à reporter son match le week-end passé.

Demande acceptée par la ligue en pareilles circonstances, qui organise même une minute de silence sur tous les terrains où se jouent les autres matchs.

Un moment immortalisé par le club des Liffey Wanderers qui poste sur Facebook une photo de l'hommage avant son match, accompagnée d'un message exprimant sa "sincère compassion" avec l'équipe du disparu.



En soutien, la ligue de Leinster va jusqu'à publier lundi un message de condoléances dans un journal irlandais... sauf que Fernando Nuno La Fuente, le joueur de Ballybrack supposé être mort, est bien vivant.

"Les choses ont commencé à se gâter lorsque nous avons cherché à contacter la famille du garçon pour voir si nous pouvions faire quelque chose", a déclaré le président de la ligue, David Moran, à l'Irish Times. "Ils ont dit que le corps était déjà de retour en Espagne (...) C'est vraiment extrême de faire ça pour reporter un match", a t-il ajouté, au micro de la chaîne de télévision irlandaise RTE.

Le club a publié une déclaration officielle mardi soir, notant qu’une "erreur de jugement flagrante" s’était produite.

Quant au joueur, il en rit même s'il a "dû appeler [s]a mère immédiatement" histoire de la rassurer...